Cars du Rhône  : 16 % de réduction de l'offre kilométrique

 |   |  342  mots
(Crédits : Sytral)
Le Sytral qui a récupéré la gestion des lignes des Cars du Rhône a entériné l'adaptation de l'offre lors du conseil de vendredi. Une économie de 8,3 millions d'euros est attendue sur un budget de 58 millions d'euros pour les cinq délégations de service public concernées.

Le Sytral (Syndicat des transports en commun de l'agglomération lyonnaise) a voté l'adaptation de l'offre des lignes régulières des Cars du Rhône. Ainsi à compter du 29 août prochain, l'offre kilométrique sera réduite de 16 % par rapport à la situation actuelle. Et l'économie annuelle ainsi générée est évaluée à 8,3 millions d'euros sur un budget global de 58 millions d'euros pour les cinq délégations de service public. Les Cars du Rhône ont été transférés le 1er janvier 2015 au Sytral et le département qui les gérait précédemment est aujourd'hui membre de ce syndicat mixte. Sa contribution à l'autorité organisatrice va ainsi être réduite d'autant.

"Un choix du passé"

Cette optimisation a fait l'objet d'un audit par le Nouveau Rhône sur la base des données de fréquentation réelle des différents services. Parmi les mesures qui entreront en vigueur fin août, seules seront maintenues le samedi les lignes dépassant 10 voyageurs/trajet et le dimanche celles dépassant 5 voyageurs/trajets. Cette adaptation a suscité des réactions parmi les populations concernées.

"C'est un choix du passé qui consiste à renvoyer nombre d'usagers vers des solutions privées, individuelles, le retour à l'automobile bien souvent", déplore Pierre Hémon, représentant Europe Ecologie Les Verts de la Métropole de Lyon et membre du Sytral.

Euro 2016

Lors de la même séance, le Sytral a présenté l'organisation de la desserte en transport mise en œuvre durant l'Euro 2016 de football pour les six matchs se déroulant au stade de l'Olympique Lyonnais. Et comme pour un match de l'OL l'accès aux navettes tram et bus desservant le site sera exclusivement réservé aux porteurs d'un billet.

Le coût global est estimé à un million d'euros hors taxe. Toutefois "les études prévisionnelles ont montré que le bilan financier en termes de recettes serait globalement neutre", précise le rapport. Le Sytral anticipe un effet positif lié à l'augmentation de la clientèle touristique lié à l'Euro 2016.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :