Grenoble, première agglo de France à 30km/h

 |   |  679  mots
(Crédits : DR)
A compter du 1er janvier 2016, Grenoble roulera au pas. L'agglomération de Grenoble Alpes Métropole a annoncé mardi que la circulation serait limitée à 30km/h dès l'an prochain dans 43 des 49 villes de l'agglomération, afin d'assurer une "circulation apaisée" et de réduire la brutalité des accidents.

C'est un grand pas dans lequel le maire écologiste de Grenoble, Eric Piolle, a volé la vedette à la maire de Paris, Anne Hidalgo.

Alors que celle-ci s'était engagée à généraliser les zones 30 d'ici 2020, l'équipe d'Eric Piolle convaincu la majorité des maires de l'agglomération grenobloise (43 sur 49 communes), qu'elles soient de droite ou de gauche, de généraliser la limitation de vitesse à 30 km/h à l'ensemble de leur territoire, en ne conservant que quelques axes principaux à 50 km.

"Nous allons construire une ville plus respirable", a estimé Eric Piolle, qui affirme poursuivre un double objectif : "réduire la part d'accident brutaux" et "rendre la ville plus apaisée". Dans son communiqué de presse, la ville de Grenoble, qui a agi comme chef de file en entrainant avec elle jusqu'au dernier moment des municipalités comme Echirolles ou Saint-Martin d'Hères, rappelle que "le risque de décès lors d'un choc ( à 30 km/h ndlr) est divisé par neuf par rapport à un choc à 50 km/h".

Réinventer la ville ?

A Grenoble, ce sont donc 80% des voies qui passeront à 30 km/h dès le 1er janvier 2016 (contre 25% aujourd'hui), tandis que les principaux axes comme les Grands Boulevards seront à 50 km/h. La métropole échelonnera ce calendrier jusqu'à juillet 2016 en fonction des villes.

Pour faire appliquer cette mesure, la métropole a pour l'instant mis de côté les sanctions, et mise sur l'installation de radars pédagogiques ainsi que sur la création de nouvelles zones piétonnes ou de "zones de rencontres" limitées à 20 km/h.

En plus d'agir sur la circulation, la ville de Grenoble souhaite réinventer l'espace public, à travers de la végétalisation et des aménagements piétonniers. Elle rappelle que la métropole a lancé une boite à idées pour que les habitants proposent des aménagements de rues, qui bénéficieront de fonds prioritaires entre 2016 et 2020.

"Cela va modifier les comportements : quand on roule à 50 km/h, on a des accélérations, des décélérations et des chocs beaucoup plus brutaux. Il s'agit de dire que nos voies sont partagées entre tous les usagers, y compris les piétons", a fait valoir Yann Mongaburu, vice-président en charge des déplacements à Grenoble Alpes Métropole.

Une disposition difficile à appliquer ?

Permise par la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte, adoptée en juillet dernier, la généralisation de la limitation de vitesse à 30 km/h s'inscrit dans la lignée de l'engagement d'Eric Piolle, qui souhaite également tester dès janvier prochain la mise en place de pastilles écologiques pour interdire la circulation des voitures les plus polluantes lors des pics de pollution.

Des mesures qui risquent de ne pas être du goût de tous dans l'agglomération iséroise qui enregistre près de 900 000 déplacements quotidiens en voiture.

Si la ville et la Métro s'attendent à recevoir d'ici janvier les objections des acteurs économiques et des sociétés de transports, qui se demandent déjà comment elles pourront respecter leurs délais dans une agglomération où la congestion routière est déjà fortement présente, la ville de Grenoble s'appuie sur une modélisation représentant un trajet de 1km pour démontrer que ce changement aura finalement peu d'impact sur le temps de trajet moyen en ville, qui serait de 18,9km/h pour une zone 50, et de 17,3 km/h pour une zone 30.

Yann Mongaburu s'appuie quant à lui sur une étude réalisée par la métropole pour affirmer qu'"aujourd'hui, la vitesse moyenne de circulation est de 19 km/h en ville".

Cependant, la ville de Meylan (LR) a d'ores et déjà fait savoir qu'elle ne ferait pas partie des signataires : pour Jean-Claude Peyrin, premier adjoint à la mairie et membre de la commission mobilité de la métropole, il existe déjà des zones 30 à Meylan. "Mais pour instaurer une limitation de vitesse, il faut que les automobilistes la considèrent comme légitime. Interdire pour interdire, ce n'est pas utile", estime-t-il. Le débat est lancé.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/09/2015 à 11:20 :
Une bonne chose pour la sécurité mais par contre au niveau de la pollution, je suis assez dubitatif. Sur ma voiture je suis en 2 eme vitesse à 30 km/h avec un régime moteur plus élevé que lorsque je suis a 50 en 3 ou 4 eme.
Quel est le point de vue des experts automobiles ?
a écrit le 16/09/2015 à 19:33 :
30 km/h en ville c'est okay. Mais sur autoroute je souhaite vitesse plus élevée!!
a écrit le 16/09/2015 à 18:27 :
Vu la politique crétine actuelle, la plupart des villes va emboiter le pas. Pourquoi les ville ne cherche pas plus a fluidifier la circulation? Ce qui coute le plus ce sont les arrêts/accélérations et non la vitesse. Passer de 50km/h a 30km/h rapport soit disant combien? et combien coute une voiture qui reste arrêté à un feu rouge alors qu'il n'y a personne dans l'autre sens?
De plus je ne sais pas si vous avez essayez de rouler à 30km/h mais pour moi mon régime moteur est plus élevé qu'à 50 avec une vitesse au dessus. Alors où est l'économie en pollution?
a écrit le 16/09/2015 à 16:53 :
Pour moi c'est un critère rédhibitoire pour venir s'installer dans cette ville (pourtant je suis très à l'écoute des aspects environnementaux...). Dommage pour Grenoble mais je n'y habiterai jamais si cette mesure n'est pas remise en cause (au moins sur les axes principaux) par un nouveau maire moins démagogique et sectaire que ces extrémistes de gauche. (En outre, il est à noter que ce sont les grenoblois eux même qui ont porté ces incapables à la mairie... faut vous à prendre à vous mêmes chers grenoblois).
a écrit le 16/09/2015 à 15:04 :
Excellente nouvelle pour les fabricants de panneaux.On peut aussi passer a 80 km:h sur les routes,cela créera de l'activité
a écrit le 16/09/2015 à 14:53 :
passer de 50kms/h à 30 kms/h cela va se traduire par 40% de perte de productivité et de perte de compétitivité pour les travailleurs de la route à Grenoble ;

c'est cela l'incommensurable stupidité de ce genre de gesticulation.
a écrit le 16/09/2015 à 14:43 :
Grenoble va concurencer Marseille pour la sécurité.
De plus la SNCF a de beaux jours devant elle. Les liaisons en bus avec une vitesse de la circulation freinée à 30 km/heure. Bonjours la durée du voyage. Maintenant la prochaine mesure: interdiction de circuler!
a écrit le 16/09/2015 à 14:31 :
Grenoble, sale, envahie par l'insécurité quotidienne, devient de plus en plus une ville où il est presque impossible de stationner (hormis à un coût exorbitant) et de circuler (embouteillages de nombreuses heures quotidiennes, couloirs de bus hérétiques, pistes cyclables à contre-sens, disparition du stationnement à la gare,...). Qu'on ne s'étonne pas que le commerce du centre ville crève à petit feu au profit d'une périphérie gangrénée par gangs et trafics, et que les touristes vont très vite voir ailleurs.
a écrit le 16/09/2015 à 14:12 :
@BONJOUR : encore une grosse connerie écolo/bobo cela va entrainer une production de CO2 en nette augmentation donc pollution aggravée Ce qu'il faut sanctionner plus durement les automobilistes en infractions faire respecter à la lettre le code de la route !
a écrit le 16/09/2015 à 13:59 :
N'importe quoi, le monde dans lequel nous vivons atteint un niveau de ridicule qu'il est normal de la voir s'effondrer tout seul ! "Pollution" hahahahaha alors pas de voiture et c'est résolu :-))))) Complètement évident qu'il s'agit de flasher tout ce qui bouge.
a écrit le 16/09/2015 à 12:59 :
Ce qui est important c'est de faire des risettes aux écolos: il y a des élections bientôt! Alors le reste, la vie des habitants, le dynamisme de la ville, la pollution qui ne baissera pas... On s'en fiche!
a écrit le 16/09/2015 à 12:27 :
Bravo la pollution! je m'explique un moteur produit beaucoup d'imbrulés au ralenti et finalement consomme plus pour le même trajet: bravo les écologistes!!
Pour rappel avec quoi est faite l'électricité des véhicules électriques? En Allemagne 150gr de co2/km; en France 90gr/km grâce au nucléaire!!!! une étude a été faite à ce sujet.
a écrit le 16/09/2015 à 11:46 :
1) ce n'est pas facile de tenir 30 km/h sur un trajet , pour peu que des playmobile vous
flashe pour 2 km/h de plus ... vécu :(

2) chacun est responsable de sa conduite et 'normalement ' on ne conduit pas à 50 s'il
y a du monde en ville mais bon il y a toujours des c...

3) résultat sur une ville de province (Mulhouse ) qui fait tout pour bannir la voiture de la ville :mort du commerce , centre ville qui se désertifie , ... d'ailleurs je ne m'y rend presque plus ... plus d' intérêt particulier .

4) très bien pour les habitants même de la ville je suppose (tranquilité, respire mieux etc...) mais pour les achats ils sonr obligés d'aller dans les grands centres périphériques
donc vroum-vroum auto :-)

... mais les études sont la pour le prouver : c'est 'plus mieux' comme cela !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :