Norbert Dentressangle sous pavillon américain

 |   |  505  mots
(Crédits : DR)
Le transporteur Norbert Dentressangle est racheté par le groupe américain XPO Logistics pour 3,24 milliards d'euros.

C'est un nouveau fleuron français qui passe sous pavillon américain. Le transporteur Norbert Dentressangle, numéro 2 du secteur en France, dont le siège social est basé à Lyon, a été racheté mardi pour 3,24 milliards d'euros par XPO Logistics (incluant une dette nette de 1,08 milliard d'euros). Cette jeune entreprise de logistique basée dans le Connecticut n'était jusqu'ici implantée qu'aux États-Unis.

Le nouveau groupe ainsi constitué rentrera dans le top 10 mondial des transporteurs, les deux parties prenantes avançant une « grande complémentarité » des activités de transport et affrètement, de logistique et de freight-forwarding.

Promesse sur l'emploi durant 18 mois

Les deux sociétés espèrent finaliser la vente au second semestre 2015. Dans un communiqué XPO Logistics précise que son offre a été acceptée à l'unanimité par le conseil de surveillance de Norbert Dentressangle.

Dans l'opération, l'intégralité des actions détenues par Norbert Dentressangle et sa famille (67 % du capital de ND SA) est rachetée, le prix d'offre par action étant fixé à 217,50 euros, coupon de 1,80 euro par action. Puis XPO lancera une OPA simplifiée entièrement en numéraire pour le reste des actions. La valeur totale de la transaction représente 9,1 fois l'EBITDA 2015 (357 millions d'euros), et le prix d'achat par action une prime d'environ 34 %.

Des sources internes précisent que la famille Dentressangle a reçu une offre non sollicitée de XPO, et cela très récemment. Elle a été acceptée car selon nos informations elle apportera une solution à la transmission transgénérationnelle du groupe rhônalpin.

La transaction n'est pas conditionnée à son financement, XPO ayant obtenu de Morgan Stanley un engagement de financement à hauteur de 2,6 milliards de dollars.

Un chiffre d'affaires de 8,5 milliards de dollars

Les centres de décision européens de Norbert Dentressangle demeureront en France, à Lyon pour le siège social, à Malakoff pour la logistique, à Beausemblant pour le transport. L'actuel président du directoire de Norbert Dentressangle, Hervé Montjotin, deviendra président du groupe et CEO des activités européennes de XPO.

Le nom Dentressangle, est appelé à disparaître au profit de XPO Europe. « Dans ce métier une marque unique est stratégique pour le développement », indique un bon connaisseur du secteur.

Le repreneur, qui dispose de 201 agences et de 4 900 camions affrétés, s'engage à maintenir le nombre d'employés à temps plein dans l'Hexagone pendant une période de 18 mois à compter de la conclusion de la transaction. Norbert Dentressangle compte actuellement 42 350 salariés en Europe et aux États-Unis, contre 10 000 pour XPO. La société française avait déployé une stratégie de développement Outre-Atlantique depuis plusieurs mois. En 2014, Dentressangle avait notamment racheté le groupe Jacobson pour la somme de 569 millions d'euros.

Le deuxième transporteur français, a réalisé en 2014 un chiffre d'affaires pro forma de 5,1 milliards d'euros. Le nouvel ensemble XPO visera un chiffre d'affaires estimé à 8,5 milliards de dollars (soit 7,8 milliards d'euros) un EBITDA de 545 millions de dollars, et devrait compter 52 350 salariés dans 27 pays.

Actualisé à 8h15 et 10h42

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/04/2015 à 18:59 :
La rentabilité de ND, par rapport au CA, parait modeste, même si elle est supérieure à celle dégagée par XPO (négative); on ne voit donc pas bien avec quel cash flow XPO va pouvoir rembourser les annuités (en capital et intérêts) dues à Morgan Stanley? Quand à la "solution de transmission transgénérationnelle", si elle est la conséquence d'une absence de successeurs, cette cession se comprend. Si elle provient d'une fiscalité successorale française devenue inadaptée, alors il y a du monde à virer, pdq, à Bercy & C°.
Réponse de le 30/04/2015 à 9:26 :
En matière de fiscalité successorale, il y a toujours des choses de possibles.
a écrit le 29/04/2015 à 18:32 :
quel pourcentage des bahuts Dentressangle roulent avec des chauffeurs polonais , roumains estoniens etc à partir de filiales basées dans ces mêmes pays ? combien de chauffeurs avec un contrat français ?Mitterrand avait bazardé toute l'industrie lourde , maintenant c'est Hollande qui laisse partir le reste ! il ne restera que les pôles emploi en France ! à force de refuser de faire les réformes structurelles ! à noter Vallourec qui est en train de plonger ! pendant ce temps là , hollande enterre tous les morts de l'Europe et ne parle que d'écologie et Valls planque ses copains en les nommant préfet hors cadre , il seront "au chaud" en 2017
a écrit le 29/04/2015 à 17:08 :
Tant que les politiques refuseront l'économie de marché et ne permettront pas la création de fonds de pension à la française permettant de stabiliser l'actionnariat des sociétés tricolores, on aura des sociétés qui seront avalées par les fonds de retraite étranger à la recherche de bonnes affaires.
a écrit le 29/04/2015 à 16:57 :
Après Péchiney, Arcelor, Alstom, Numéricable et SFR, Lafarge, Alcatel-Lucent et tant d’autres, la braderie des joyaux de l’industrie française continue. Les grands groupes, tout comme les petites pépites, passent l’un après l’autre sous contrôle des actionnaires étrangers.
Tout doucement, on nous dépouille, c'est bien triste, et pourtant rien n’est fait pour maintenir la propriété française des entreprises, créées et développées patiemment par le talent et le travail de ceux qui nous ont précédés.
L’Europe est un prétexte pour décourager toute politique volontariste de notre part dans ce domaine.
Il faut s’en affranchir avant de se retrouver tout nu, c'est-à-dire sans usines - que les nouveaux propriétaires auront peu à peu réinstallées dans leur pays. Il ne nous restera que des chomeurs à entretenir par les contribuables.
Nos « élites » nous gouvernent très mal, et manquent de patriotisme ou de vision à long terme …
Les Allemands et les Suisses eux se débrouillent mieux et font tout pour garder le contrôle de leurs entreprises (Thyssen et Siemens sont toujours allemands et bien là, merci pour eux …)
PS : Nokia s'est aussi engagé à "financer l'écosystème numérique français", avec un "fonds de financement des start-ups de 100 millions d'euros"
Traduire : Ils veulent en prime avaler nos start-up !!!
a écrit le 29/04/2015 à 15:08 :
Tout le monde rachète nos entreprises... On devient la France d'en bas !
a écrit le 29/04/2015 à 14:31 :
La baisse de l'Euro ( celle qui doit "doper" nos exportations ) a pour résultat que nos entreprises valent 40% de moins que l'année dernière pour leurs concurrents américains. C'est l'autre face de la pièce "baisse de l'euro", vantée par tous les "commentateurs".
Réponse de le 29/04/2015 à 15:27 :
@Odillon Qui rachètent ce fleuron avec leurs dollars de faux monnayeurs, une monnaie de singe alors que le pays devrait être en faillite depuis 10 ans..
a écrit le 29/04/2015 à 14:08 :
Les fils héritiers ne pouvaient prendre la suite à cause des droits de succession. Le père a donc vendu et la famille va quitter la France. Scénario classique. Une belle entreprise familiale va se faire bouffer par un groupe étranger.
a écrit le 29/04/2015 à 13:39 :
Triste pays
Dans 5 ans il ne fêtera plus rien de cette boîte
18 mois pour préparer la casse
a écrit le 29/04/2015 à 11:47 :
XPO, "Promesse sur l'emploi durant 18 mois"

après

ca va saigner très fort pour payer la valeur totale de la transaction représente 9,1 fois l'EBITDA 2015.
a écrit le 29/04/2015 à 11:43 :
ils vont la sentir la reprise eux aussi.
celle qui sent la fleur d'orangée.
ils vont bientôt pouvoir prendre l'autocar pour aller à Pôle Emploi.

Tous les indicateurs sont au vert : la bonne croissance est là et il y a cette sainte reprise.
a écrit le 29/04/2015 à 11:39 :
Encore un fleuron de l'industrie de l'Ardèche qui prend l'eau.Mon arrière grand mère maternelle était une demoiselle D'entre sang le née a Annonay lingère de la famille Mongolfier

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :