Tourisme : Comment la Savoie lutte contre les lits froids

 |   |  620  mots
Le réchauffement des lits froids vise à stimuler l'activité des remontées mécaniques des stations.
Le réchauffement des lits froids vise à stimuler l'activité des remontées mécaniques des stations. (Crédits : Patrice Mestari/S3V)
Savoie Stations Participations (SSP) vient de créer une filiale dont l'action sera consacrée au réchauffement des lits froids en montagne. Quant à sa filiale Affiniski, son activité de rénovation clé-en-main sera étendue à l'ensemble des stations de ski.

La gestion des "lits froids". Voilà une préoccupation majeure pour l'économie des stations de ski. Alors que le géant américain Airbnb a fait part de sa volonté d'attaquer ce créneau, d'autres...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/04/2016 à 4:35 :
Savoie Stations Participations ? encore une technostructure qui emploie quelques haut fonctionnaires !! Au fait qui finance SSP? les collectivités et l'Etat par des subventions. Les propriétaires à la montagne seront contents de voir où passe une partie de leurs taxes et impôts.
Et pourquoi vouloir concurrencer airb@b dont le modèle a fait ses preuves et réponds à un réel besoin pour les propriétaires qui souhaitent un complément de revenus locatifs défiscalisés?
Selon le précepte bien connu de la philosophie étatique " pourquoi faire simple quand le service public peut faire compliqué"
a écrit le 26/04/2016 à 18:23 :
Quand les infortunés propriétaires à la montagne (française) additionnent TVA ou DMTO à l'achat, puis chaque année taxe foncière, taxe d'habitation (taxe de séjour s'ils louent de temps à autre - que couvre donc la taxe d'habitation??? et quelques dégâts locatifs à réparer), taxe sur l'électricité, TVA sur les charges et travaux, forfait plein pot, CSG-CRDS éventuelle sur les + values à la revente et, pour le successeur, DTMO de nouveau, ils doivent se dire qu'ils sont les pigeons des neiges et que le ski, ce n'est pas affiniski, mais skifini tout court. Alors, que les investisseurs avisés hésitent ou préfèrent faire un usage familial fréquent de leurs appartements et chalets, rien de surprenant et tant pis pour la température des lits; au demeurant, ces lits "familiaux" rapportent certainement plus que ceux bradés aux TO!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :