Tourisme : Les stations de ski auvergnates ont tout des grandes

 |   |  502  mots
Les stations du Sancy, dans le Puy-de-Dôme, ont comptabilisé l'an dernier 672.000 journées skieurs.
Les stations du Sancy, dans le Puy-de-Dôme, ont comptabilisé l'an dernier 672.000 journées skieurs. (Crédits : Office de tourisme de Sancy)
Les stations de ski auvergnates peaufinent les ultimes préparatifs avant d'accueillir les premiers skieurs de la saison. Dans le Sancy, comme au Lioran, de nombreuses nouveautés sont au programme.

Fini les complexes ! Les stations de moyenne montagne auvergnates n'ont plus rien à envier à leurs voisines alpines. Certes les kilomètres de pistes proposés sont plus modestes et l'altitude des stations moins prometteuse d'enneigement, mais depuis quelques années, elles multiplient les investissements et rivalisent d'imagination pour attirer une "autre" clientèle. A l'instar des stations du Sancy, dans le Puy-de-Dôme, qui ont tout de même comptabilisé l'an dernier 672.000 journées skieurs l'an dernier.

Des investissements lourds chaque année

Le domaine regroupe trois stations (Super Besse, le Mont-Dore et Chastreix) et cumule 250 kilomètres de pistes. Et chaque année, il tente de se renouveler.

"Nous ne pourrons pas concurrencer les grandes stations alpines. Mais nous avons des choses différentes à proposer, assure Luc Stelly, directeur de l'office de tourisme du Sancy. Nous avons fait un gros travail ces dernières années sur les nouveaux équipements et au des pistes. Notre avenir se joue aussi bien sur les investissements technologiques que sur nos spécificités".

Au chapitre des nouveautés, la station de Super-Besse propose notamment cet hiver un télésiège flambant-neuf.

"Depuis plusieurs années, on enchaîne les gros budgets, souligne Vincent Gatignol directeur de la station. Après le nouveau téléphérique en 2008, un nouveau télésiège en 2010, cette année encore nous avons investi plus de trois millions d'euros dans un équipement débrayable qui amène les skieurs en quatre minutes au sommet de la station."

Super Besse a réalisé l'an dernier 8,44 millions d'euros de chiffre d'affaires, Le Mont Dore 5,39 millions d'euros.

Records de fréquentation

A cela s'ajoute un nouveau parc de loisirs au pied des pistes, ou encore une nouvelle piste de luge au Mont-Dore. Sans oublier le Fantasticable, cette tyrolienne géante de 1600m de long qui offre un survol vertigineux de la station de Super Besse.

Le domaine voisin du Lioran, dans le Cantal, qui s'étend sur 150 ha entre 1 250 à 1 850 m d'altitude, n'est pas en reste. Souvent baptisé "les petites Alpes", il propose aujourd'hui des structures dignes des grandes stations et bat régulièrement des records de fréquentation. Avec 350 114 journées skieurs, la station a enregistré l'an dernier une hausse de son chiffre d'affaires qui a atteint 6,27 millions d'euros, car là aussi les gros investissements sont de rigueur.

Cette année, par exemple, un nouveau télésiège de 2,5 millions d'euros va faire son apparition. En complément du remplacement du télésiège de Masseboeuf, les pistes de ce secteur ont été améliorées et confortées et le snowpark refait à neuf.

"Grâce à tous ces aménagements, nous espérons cette année encore pouvoir augmenter notre chiffre d'affaires d'au moins 5%, même si les stations de moyennes montagnes sont très dépendantes de l'enneigement", ajoute Hervé Pounau, directeur de la station.

Le Lioran devrait ouvrir ses portes le 19 décembre, à moins que la neige ne se décide à tomber en abondance d'ici-là...

:

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :