Législatives 2017 : dans la Drôme, le raz-de-marée Macron

 |   |  525  mots
Le local de campagne de Latifa Chay, à Romans-sur-Isère (Drôme).
Le local de campagne de Latifa Chay, à Romans-sur-Isère (Drôme). (Crédits : Droits réservés)
Le premier tour des élections législatives s'est déroulé ce dimanche 11 juin. Les quatre circonscriptions de la Drôme n'échappent pas au phénomène : les quatre candidats de La République En Marche arrivent en tête.

Actualisé le 13/06/2017 à 22h14 (précision Mme Clapot)

L'ancienne secrétaire de canton PS en marche

Dans la première circonscription, le député (LR) Patrick Labaune ne se représentait pas. La candidate "La République en Marche" Mireille Clapot arrive en tête, recueillant 29,24 % des suffrages exprimés. En seconde position, l'ex gouverneur des Invalides - Bertrand Ract-Madoux, soutenu par Les Républicains - récolte pour sa part 18,86 %. Le Front national ne récolte que 12,12 %, tandis que le candidat du PS ne récolte que 10,74%

Directrice du développement et des relations entreprise à l'Ecole centrale de Lyon, Mireille Clapot est adhérente au PS depuis 2008 et a été secrétaire de section du canton de Tain-l'Hermitage, de 2008 à 2013. Elle a aussi été par le passé directrice de cabinet d'Alain Maurice, maire (PS) de Valence. La candidate avait sollicité l'investiture PS en novembre dernier face à Pierre-Jean Veyret. Ce mardi 13 juin, Mireille Clapot tient à préciser qu'elle n'était que suppléante.

Franck Reynier éliminé

Dans la deuxième circonscription, c'est aussi la candidate Alice Thourot (LREM) qui arrive en première position, avec 34,94 % des suffrages exprimés. Elle retrouvera au second tour Laure Pellier, soutenue par le Front national, avec ses 19,29 %.

Le député (UDI) sortant Franck Reynier, également maire de Montélimar, - qui se retrouve en troisième position -, se trouve éliminé dès le premier tour. Ces derniers jours, ses collaborateurs avaient pourtant communiqué sur la reprise des laboratoires Richard, ou encore sur le projet commercial L'Envol.

Duel LREM-LR

Dans la troisième circonscription, le député sortant Hervé Mariton ne se représentait pas. C'est Célia de Lavergne (LREM) qui arrive en tête, avec 32,96 %. Paul Bérard (LR), dont le suppléant est Hervé Mariton, arrive en seconde position avec 19,43 % des suffrages exprimés. Un peu moins de 8000 voix les sépare.

La France insoumise se classe en troisième position, suivie du Front national et du Parti socialiste.

Latifa Chay en tête

Enfin, dans la quatrième circonscription, la députée sortante PS - Nathalie Nieson - ne se représentait pas. C'est Latifa Chay - conseillère municipale PS à Romans-sur-Isère et remplaçante de la conseillère départementale, qui se présentait avec l'étiquette "La République en Marche" - qui figure en haut du classement avec 22,34 % des suffrages exprimés. Elle sera présente au second tour aux côtés d'Emmanuelle Anthoine (LR). Moins de 1000 voix les sépare, la bataille s'annonce rude lors de ces derniers jours.

Vraisemblablement, les voix du Front national (8 007 voix, 17,29% des suffrages exprimés) pourraient se reporter sur la candidate des Républicains. Le socialiste se place en quatrième position (sur quinze) - le score le plus élevé dans le département, avec 7 980 voix. Lequel appelle à voter pour "En marche". Les militants socialistes voteront-ils tous pour Latifa Chay ? Pas si sûr. Le candidat était par ailleurs du nord Drôme. L'élimination de Pierre Jouvet pourrait-elle profiter à Emmanuelle Anthoine, elle aussi originaire de cette partie du département ?

Rien n'est encore joué, il faudra aussi remobiliser les électeurs. Réponse le 18 juin.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/06/2017 à 12:37 :
J'ai un peu de mal à comprendre pourquoi les gens votent pour des transfuges, socialistes hier, en marche aujourd'hui et qui sait demain :-)
Réponse de le 13/06/2017 à 7:46 :
Mon DIEU !!! Que de MAGOUILLES !!!!
Que de PLEURS pour nos lendemains !!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :