Législatives 2017 : quels candidats LREM en Savoie et Haute-Savoie ?

 |   |  161  mots
(Crédits : DR)
La République en Marche (LREM) a dévoilé cet après-midi la liste des 428 candidats investis par le parti pour les élections législatives qui se tiendront les 11 et 18 juin. Qui sont-ils en Savoie et Haute-Savoie ?

Dans la 4e circonscription de Savoie, Patrick Mignola, vice-président de la région Auvergne-Rhône-Alpes élu sur la liste de Laurent Wauquiez, par ailleurs chef d'entreprise, défendra les couleurs de La République en Marche.

Trois circonscriptions restent en suspens en Savoie.

En Haute-Savoie, peu d'ouverture à la société civile. Quatre candidats ont déjà une carrière politique. Seuls deux candidats n'ont pas de mandats politiques.

  • Société civile

Dans la 1er circonscription, Véronique Riotton, consultante RH à Annecy, 47 ans, a été sélectionné. Frédérique Lardet, cadre dirigeant, Annecy, 50 ans, défendra les couleurs de la majorité présidentielle dans la deuxième circonscription.

  • Politique

Haute-Savoie 3 : Guillaume Gibouin, conseiller régional Aura sur liste Queyranne, ingénieur commercial, 41 ans

Haute-Savoie 4 : Laura Devin, conseillère municipale à Archamps

Haute-Savoie 5 : Marion Lenne, conseillère municipale UDI à Thonon, a été candidate UDI au conseil départemental avant de se retirer.

Haute-Savoie 6 : Xavier Roseren, maire des Houches, UDI, 47 ans, commerçant

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/06/2017 à 6:07 :
Je suis cadre supérieur payé environ 100.000 euros par an : le transfert des cotisations sociales sur la CSG va me faire gagner 1500 euros de plus. Et en même temps, un retraité qui gagne à peine plus de 1200 euros par an sera ponctionné d'environ 500 euros.

Emmanuel Macron, c'est l'inverse de Robin des bois : le président a décidé de prendre de l'argent aux à peine pas trop pauvres pour en donner plus aux déjà assez riches, voire carrément riches.

Désolé pour Sylvie et Hugo.
a écrit le 09/06/2017 à 18:40 :
Je suis retraitée aussi et je suis tout à fait d'accord a avec ce qu'a écrit Monsieur Hugo. Pourquoi encore faire payer de la CSG sur des petites retraites ? 1200 € c'est encore très peu pour vivre. Il faudrait fixer ce plafond pour les retraites à partir de 2500 €. Je pense que ce point de départ sera bien suffisant pour collecter la CSG et il faudrait établir une progressivité de la taxation. Il semblerait qu'à l'image du précédent gouvernement ceux qui ont travaillé et cotisé soient totalement les oubliés. Il n'y en a que pour les jeunes et les actifs. C'est vraiment ce moquer de nous. C'est ma seule chose qui me fait hésiter à voter pour les républicains en marche.
a écrit le 03/06/2017 à 17:16 :
Je suis retraité.
L'augmentation de la CSG sur les retraites à partir de 1200 € est abusive. Ce montant de retraite est modeste et il faudrait fixer un plafond bien supérieur à 1200 €.
D'autre part, il faudrait appliquer un taux d'augmentation variable croissant à partir du plafond car pour des retraites de 3000 € ou plus, le prélèvement est indolore ce qui n'est pas le cas pour des petits revenus.
Alors pourquoi pas dans ces conditions pour le pays, nos enfants et petits enfants cotiser en espérant qu'on ne nous refera pas le coup de la vignette automobile pour les vieux.
Ce serait bien d'obtenir une réponse...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :