Gérard Collomb place Beauvau : quelles conséquences politiques à Lyon ?

 |   |  958  mots
Georges Képénékian (à gauche) et David Kimelfeld (à droite).
Georges Képénékian (à gauche) et David Kimelfeld (à droite). (Crédits : DR)
Après la nomination de Gérard Collomb au ministère de l'Intérieur, et le renoncement de ses fonctions de maire de Lyon et de président de la Métropole, le paysage politique lyonnais devrait être profondément bouleversé. Si la succession à la mairie centrale - où Georges Képénékian est pressenti - devrait être plutôt fluide, celle au conseil métropolitain - promis à David Kimelfeld - pourrait être plus compliquée. Mais le résultat des élections législatives pourrait également changer la donne.

La nomination de Gérard Collomb au ministère de l'Intérieur, actée ce mercredi, entraînera des changements au sein des institutions locales. L'édile lyonnais a annoncé renoncer à ses mandats...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :