Finances publiques : La Haute-Savoie peut mieux faire

 |   |  195  mots
(Crédits : Flickr CC 2.0 by Kosala Bandara)
La chambre régionale des comptes Auvergne-Rhône-Alpes salue l'évolution des investissements et du désendettement du département de la Haute-Savoie, mais elle souligne les améliorations à apporter dans le pilotage budgétaire de la collectivité.

Dans son rapport d'observations définitives sur la gestion du département de la Haute-Savoie de 2009 à 2013, la Chambre régionale des comptes Auvergne-Rhône-Alpes met en avant la "situation confortable" de la collectivité locale. Son autofinancement est favorisé par "des recettes fiscales dynamiques". En effet, les rentrées fiscales sont amplifiées par la valeur importante du foncier dans le département.

En 2014, la Haute-Savoie présentait ainsi une capacité d'autofinancmeent de 127 euros par habitant, contre une moyenne nationale de 57 euros.

Pilotage budgétaire à améliorer

Cependant, les magistrats soulèvent des pistes d'optimisation à suivre dans la préparation et l'exécution du budget départemental. L'institution régionale observe ainsi que la programmation pluriannuelle des investissements n'intègre pas tous les projets du département. Cela conduit à doter insuffisamment les projets ciblés, poursuit la Chambre.

Celle-ci ajoute que les ressources nécessaires au financement d'investissements devraient être mieux identifiées. L'institution régionale vise notamment la contribution franco-genevoise, versée chaque année par le canton de Genève. Ce financement devrait être intégré au budget principal, et non pas inscrit sur un budget annexe, conclut la Chambre régionale des comptes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :