Gaël Perdriau : "Saint-Etienne pourrait devenir une métropole en 2018"

 |   |  485  mots
Gaël Perdriau : Dès 2018, nous souhaitons engager des discussions avec le conseil régional pour obtenir un schéma personnalisé qui nous offrirait davantage de latitude sur le développement économique.
Gaël Perdriau : "Dès 2018, nous souhaitons engager des discussions avec le conseil régional pour obtenir un schéma personnalisé qui nous offrirait davantage de latitude sur le développement économique." (Crédits : Laurent Cerino/ADE)
Gaël Perdriau explique que le passage de la communauté urbaine stéphanoise qu'il préside en métropole entraînerait le transfert de plusieurs compétences du conseil départemental ainsi que l'obtention d'une latitude accrue en matière de développement économique vis-à-vis de la Région.

Acteurs de l'économie - La Tribune. L'Assemblée nationale a adopté mi-décembre le projet de loi relatif à l'aménagement métropolitain, ouvrant ainsi à la Communauté urbaine stéphanoise la possibilité d'un passage au statut de métropole. Quand cela pourrait-il intervenir ?

Gaël Perdriau. La loi a été votée mais il reste encore quelques étapes à franchir. Il faut d'abord que celle-ci soit promulguée, ce qui devrait intervenir à la fin du mois de janvier. Il faut ensuite une délibération que nous inscrirons à l'ordre du jour du conseil communautaire qui suivra la promulgation. Après cela, nous devrons obtenir dans un délai de trois mois un vote à la majorité qualifiée dans les 53 communes de la communauté urbaine. Nous adresserons alors une demande au Premier ministre qui pourra signer le décret de passage en métropole dans le courant de l'année. Pour des raisons comptables, le changement de statut interviendrait vraisemblablement au 1er janvier 2018.

Quelle est la stratégie de territoire sous-jacente à ce passage en métropole ?

L'origine de cette volonté politique remonte à la décision du gouvernement de fusionner les régions. J'ai alors compris que l'Etat souhaitait s'appuyer sur les grandes régions et les métropoles pour relayer sa politique. J'ai vu là une opportunité pour le territoire stéphanois. C'est pour cela que nous avons travaillé, dès décembre 2014, au passage en communauté urbaine, qui est effectif depuis le 1er janvier 2016, avant d'envisager le passage en métropole.

Lire aussi : Saint-Étienne repense sa place au sein de la nouvelle région

Quels sont les changements en termes de compétences pour Saint-Etienne métropole ?

A compter du changement de statut, nous aurons deux ans pour négocier le transfert de compétences du département vers la métropole. Il y aura transfert obligatoire de la compétence voirie et de trois autres à déterminer parmi huit compétences (actions de prévention spécialisée, programme départemental d'insertion, action sociale, tourisme, culture et équipements sportifs, fonds de solidarité pour le logement, personnes âgées et actions sociales, aide aux jeunes en difficulté, collèges). Si aucun accord n'est trouvé avec le conseil départemental, les huit compétences seront transférées d'office.

Le changement de statut va-t-il impacter les relations avec la Région sur le plan du développement économique ?

C'est possible dans la mesure où le statut donne à la métropole une autonomie accrue dans sa politique économique. Le Schéma régional de développement économique, d'innovation et d'internationalisation (SRDE2I), qui n'a pas encore été signé, est valable pour le territoire à l'exception des métropoles (Lyon et Grenoble) qui traitent en direct avec la Région. Dès 2018, nous souhaitons engager des discussions avec le conseil régional pour obtenir un schéma personnalisé qui nous offrirait davantage de latitude sur le développement économique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/01/2017 à 7:06 :
Le passage en métropole de ST ETIENNE se ferait avec quelle région ??
Pour l'instant nous faisons partie d'une des 53 communes qui allons payer pour une ville en déclin sans avantages en retour ( Pas de tram (25 KM de LA VILLE) pas de train puisqu'aucune gare présente dans notre village, pas d'Hopitaux de proximité,...)
Quel avantage pour ces 53 Communes si ce n'est de combler le trou d'une commune qui depuis la disparition de toutes les industries liés au charbon : métallurgies, aciérie, armurerie...n'a rien fait pour créer de nouveaux emplois et attirer de nouvelles industries. !!!
a écrit le 04/01/2017 à 22:08 :
Excellente nouvelle pour les Ligériens. Si la collaboration avec la capitale régionale et la région est incontournable, autant le faire avec le statut le plus élevé.
Enfin, l'ouest de la région se joue avec Clermont et il n'est pas envisageable d'y être distancé.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :