Fusion Ardi/Arde : le nouvel outil économique d'Auvergne Rhône-Alpes

 |   |  1296  mots
(Crédits : Jean-Paul Bajard)
Suite à la consolidation des régions et des nouvelles compétences attribuées au conseil régional (loi NOTRe), Auvergne Rhône-Alpes a décidé de pousser à la fusion des deux agences de développement économique du territoire (Ardi/Arde). La structure, qui devrait voir le jour au 1er janvier 2017 doit être un outil plus "efficace" au service de la politique régionale et visible pour les entreprises. Les départements, privés de compétences économiques, regardent cette centralisation avec attention.

Article publié le 27/10/16. Actualisé le 28/10/16 à 12:12.

"Cette nouvelle agence sera le bras armé de la politique économique régionale". Martial Saddier, vice-président d'Auvergne Rhône-Alpes...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/10/2016 à 15:41 :
On écroule tout ce qui existe sur scène et on reconstruit un nouveau décor avec de nouvelles couleurs. Les ressources restent les mêmes, les spectateurs également , les acteurs tentent de s'adapter mais y perdent leur latin mais le metteur en scène est fier de mettre sa patte à une nouvelle tragédie devant laquelle tout on va s'écharper pendant qlq mois...
Et les citoyens dans tout ça ?
Ils sont comme moi, plus le temps d'aller au théâtre ...
Et on se demande encore pourquoi ils ne votent plus ?
a écrit le 28/10/2016 à 11:00 :
Belle illustration de ce qu'il ne faudrait pas faire pour moins d'impôts :
On crée une nouvelle structure mais on donne l'étiquette "d'antenne" aux anciennes pour ne vexer personne.....
Combien y a-il de structures qui "voltigent" en Auvergne-Rhône-Alpes pour aider les entreprises et avec quels effectifs?
Réponse de le 30/10/2016 à 19:09 :
Je suis d'accord avec vous. Dans un 1ER temps il faut d'abord démanteler le réseau des CCI, CMA et autres organismes figés qui ont prouver leur inefficacité depuis des décennies, des organismes publics qui voltigent en tournant en rond depuis trop longtemps.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :