Digital Saint-Étienne  : une plateforme pour favoriser les économies d'énergie

 |   |  345  mots
Les données devraient être disponibles à plusieurs niveaux : à l'échelle d'un logement, d'un immeuble ou d'un quartier.
Les données devraient être disponibles à plusieurs niveaux : à l'échelle d'un logement, d'un immeuble ou d'un quartier. (Crédits : DR)
Le projet Digital Saint-Étienne a été retenu dans le cadre de l'appel à projets "Démonstrateurs industriels pour la ville durable". Il vise à créer une plateforme numérique de collecte et d'analyse des données de consommation d'énergie des habitants du territoire. Mise en service prévue en 2018.

Peu de ménages connaissent précisément le niveau de leurs consommations d'énergie et leur évolution dans le temps. Or, sans tableau de bord précis, difficile de repérer les éventuelles anomalies.

C'est de ce constat qu'est né Digital Saint-Étienne, un projet qui vient d'être retenu parmi 11 lauréats nationaux par les ministères de l'Environnement et du Logement, dans le cadre de l'appel à projets "Démonstrateurs industriels pour la ville durable", lancé en octobre dernier en amont de la Cop 21.

Plateforme numérique

Le projet rassemble la ville de Saint-Étienne, l'agglomération stéphanoise et le groupe Suez, ainsi que plusieurs acteurs locaux privés ou publics. Il a pour objectif de créer une plateforme numérique qui collectera et analysera les données de consommation d'énergie des habitants du territoire.

Ce dispositif devrait être la première réalisation de ce type en France. Des projets similaires sont actuellement en développement notamment à Barcelone, New York et Singapour.

"Nous allons travailler avec les fournisseurs d'énergie (électricité, gaz, eau) pour rassembler un maximum de données, les traiter et les mettre à disposition des citoyens, des bailleurs et des collectivités afin qu'ils aient accès à une information précise sur leurs consommations", détaille-t-on à Saint-Étienne Métropole.

Empreinte écologique

En fonction de leur profil de consommation, les usagers pourront bénéficier de recommandations en vue de réduire le montant de leur facture et leur empreinte écologique. Les données devraient être disponibles à plusieurs niveaux : à l'échelle d'un logement, d'un immeuble ou d'un quartier.

Actuellement en phase d'études, le projet devrait aboutir en 2018 par la mise en service de la plateforme qui sera alors gérée par la Ville et l'agglomération. Le montant de l'investissement n'est pas encore précisé. Le financement sera assuré par l'ensemble des partenaires du projet qui bénéficiera du soutien technique de l'État pendant cinq ans et de l'appui du Commissariat général à l'Investissement, dans le cadre du programme des investissements d'avenir.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/01/2016 à 0:50 :
et l'empreinte écologique du brulage des déchets y compris des déchets verts sur saint Étienne et son agglomération qui la calcule quand l'on voit que la réglementation n'est pas réspectée à longueur de temps?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :