Lyon-Turin : le commissaire-enquêteur Guy Truchet a-t-il voulu placer l'entreprise familiale ?

 |   |  376  mots
(Crédits : DR)
Alors que le projet de liaison ferroviaire Lyon-Turin sera une nouvelle fois abordé lors du sommet franco-italien ce mercredi à Lyon, notamment la question du financement français, d'autres aspects, plus polémiques, devraient, en revanche, être éludés. A l'instar de potentiels conflits d'intérêts qui pourraient concerner des acteurs clés de l'enquête publique. Deuxième volet de notre enquête consacrée à deux figures savoyardes de ce projet controversé.

Acteurs de l'économie - La Tribune a bien tenté de demander des explications à Guy Truchet, le commissaire enquêteur qui, avec ses collègues chargés de l'enquête publique du Lyon-Turin, a avancé...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/09/2017 à 9:27 :
Même l'enquête publique est entachée de compromission ?! Ouahou là ils y sont allés très fort avec ce projet les magouilleurs...

"Résistance dans la vallée" (gratuit) http://www.monde-diplomatique.fr/2014/12/QUADRUPPANI/51054

"Ligne grande vitesse Lyon-Turin : un projet à 30 milliards d’euros pour des bénéfices douteux" http://multinationales.org/Ligne-grande-vitesse-Lyon-Turin-un

"Grenoble se désengage du projet controversé de ligne à grande vitesse Lyon-Turin" https://www.bastamag.net/Grenoble-se-desengage-du-projet-controverse-de-ligne-a-grande-vitesse-Lyon

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :