Autoroutes : les chantiers de la métropole de Lyon

 |   |  358  mots
Pour le contournement de l'agglomération, deux options sont avancées.
Pour le contournement de l'agglomération, deux options sont avancées. (Crédits : DR)
La métropole de Lyon mène actuellement des études, co-financées à 50 % par l'Etat, sur les hypothèses de contournement de l'agglomération. Le réseau autoroutier, qui mélange circulation locale, flux nationaux et internationaux est jugé "inadapté" ce qui provoque "des nuisances majeures". Un des nombreux chantiers lancé par la Métropole pour "une vision globale" des infrastructures autoroutières.

La métropole de Lyon souhaite revoir les infrastructures autoroutières autour de la ville. Dans ce sens, lors du conseil métropolitain du 21 mars, les élus ont voté une délibération pour la réalisation d'une nouvelle bretelle afin d'améliorer la circulation entre l'A450 et l'A7 en direction de Lyon. La Métropole financera aux 2/3 cette réalisation avec une participation de trois millions d'euros. Le reste sera à la charge de l'Etat.

Des études en cours

Mais il ne s'agit pas du seul chantier entamé par la métropole de Lyon. Avec l'Etat, elle participe au financement d'études sur les hypothèses de contournement de l'agglomération. Deux options sont pour l'instant proposées : "un tracé neuf par l'ouest, soit par l'est en s'appuyant sur un prolongement vers le sud du réseau autoroutier existant."

De fait, le réseau autoroutier de l'agglomération qui "mélange circulation locale, flux nationaux et internationaux sur les mêmes voieries est inadapté", fait savoir le Grand Lyon dans un communiqué. D'autant plus que l'itinéraire de contournement par l'est est "insuffisamment attractif": payant, il est concurrencé par trois autres itinéraires gratuits comme le tunnel sous Fourvière.

Autoroute Lyon

Une opposition au projet de l'A45

Concernant l'axe sud-ouest, Gérard Collomb, président de la métropole de Lyon, a réaffirmé son opposition au projet de l'A45 tel qu'envisagé aujourd'hui si cette nouvelle autoroute débouchait à Pierre‐Bénite/Irigny :

"Ce serait une véritable catastrophe avec plus de 27 000 véhicules supplémentaires chaque jour en entrée d'agglomération si cette autoroute A45 arrivait ainsi sur le pont de Pierre Bénite."

Lire aussi : A45 : le modèle financier se précise

Déclassement des autoroutes A6 et A7

Le Conseil Municipal de Lyon qui s'est réuni lundi 14 mars a adopté à l'unanimité le principe du déclassement A6‐A7.

Un large consensus s'est exprimé sur ces grands principes lors du conseil de la Métropole du 21 mars. Un groupe de travail comprenant les maires des communes concernées et les présidents de groupes politiques sera constitué sous 15 jours pour construire une position commune.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/03/2016 à 9:48 :
Il est claire en voyant la carte et comme tout le monde le sait que les notables Lyonnais qui décident dans le Rhône vivent a l'ouest de Lyon et on toujours scandaleusement empêché toute construction d'autoroute a l'ouest.
De ce fait les personnes vivant a l'est cumulent les axes Lyon geneve; lyon annecy; paris sud est;rocade EST et demie périph lyonnais pour que nos cher décideur est une vie paisible a l'ouest.
Ce qui est moins drôle c'est tout les problèmes respiratoires que cela engendre sur les populations de l'est Lyonnais notamment les enfants pour le confort de quelques uns a l'ouest.
Sauf miracle je vous pari que l'option EST va être encore privilégié en contradiction totale avec la logique géographique la carte parle d'elle même

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :