Geoffroy-Guichard, les Verts vont s'éclairer à l'huile

 |   |  430  mots
La rénovation du stade pour l'Euro 2016 aura coûté 58 millions d'euros.
La rénovation du stade pour l'Euro 2016 aura coûté 58 millions d'euros. (Crédits : DR)
A l'approche de l'Euro 2016, Saint-Etienne métropole veut faire de son « Chaudron » un stade exemplaire. Entre autres, un projet de recyclage des huiles de fritures en biodiesel pour éclairer le stade est dans les tuyaux.

Faire de Geoffroy-Guichard un stade exemplaire en le rendant toujours plus vert. Telle est la volonté de Saint-Etienne métropole à l'approche de l'Euro 2016, dont l'enceinte stéphanoise accueillera quatre matchs : trois matchs de poule et un huitième de finale.
Le célèbre stade de 40 000 places, dont la rénovation pour l'Euro 2016 aura coûté 58 millions d'euros, concentre de nombreux dispositifs écologiques.

Le dernier projet en date concerne la collecte et la transformation d'huile de friture en biodiesel afin d'alimenter le système d'éclairage. « Aujourd'hui, toutes les huiles de friture ne sont pas collectées, explique Sylvie Fayolle, vice-présidente de Saint-Etienne métropole en charge du développement durable. Et celles qui le sont sont généralement transportées en Espagne ou en Allemagne afin d'être transformées en biodiesel. »

Objectif : recycler 100 000 litres d'huile par an

Le projet de recyclage des huiles de friture s'inscrit dans le cadre de l'appel à projet national « Territoire à énergie positive pour la croissance verte » pour lequel l'agglomération stéphanoise a été retenue. A la clef, une subvention versée par l'Etat comprise entre 500 000 et 2 millions d'euros qui permettra notamment d'acquérir la machine nécessaire à la transformation des huiles en biodiesel.

La collecte et la transformation des huiles de friture a été confiée à l'association d'insertion Ondaine agro, basée au Chambon-Feugerolles, à quelques kilomètres de Saint-Etienne. Cette structure qui emploie quatorze personnes valorise actuellement les déchets de pain en les transformant en nourriture animale. La collecte d'huile de friture auprès des restaurants et des usagers devrait lui permettre d'embaucher deux salariés supplémentaires.

« L'objectif est de recycler 20 000 litres d'huile la première année et d'arriver progressivement à 100 000 litres par an, soit autant de biodiesel, souligne Sylvie Fayolle. L'intérêt, c'est que la valorisation d'un litre d'huile évite le rejet de 3 kg de CO2 dans l'atmosphère. »

L'élue souhaite que le dispositif d'éclairage du stade Geoffroy-Guichard au biodiesel soit opérationnel pour l'Euro 2016.

Panneaux photovoltaïques

Rappelons qu'en 2007, le « Chaudron » inaugurait une surface de 2 600 m2 de panneaux photovoltaïques sur le toit de la tribune Faurand, l'un des plus grands dispositifs du genre en France à l'époque. Il produit en moyenne 200 000 kWh d'électricité par an.

Dans le cadre des récents travaux, le stade s'est également équipé de pompes à chaleur pour la climatisation des espaces réceptifs, d'une cuve d'eau de pluie pour l'arrosage de la pelouse, d'un dispositif de récupération des déchets alimentaires pour le compostage et de cinq véhicules électriques destinés à la surveillance du stade.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/10/2015 à 14:54 :
Qui c'est les plus forts ??? Les Verts!!!!!!
a écrit le 09/10/2015 à 20:17 :
Ce biodiesel ne devrait pas pouvoir être vendu ou utilisé en tant que carburant routier, sauf à payer la TICPE dessus. Si c'est usage local en "groupe électrogène", c'est différent (à vérifier).
La on peut parler de "bio", l'huile a déjà servi, et n'est pas produite uniquement pour faire tourner un alternateur. Les autres sont plutôt "agro"
Une variante serait d'éclairer le stade avec des lampes à huile. :-))
a écrit le 09/10/2015 à 18:08 :
Une photo du stade rénové eut été plus illustrative car le résultat est un vrai régal.
Dommage pour le lecteur, mais qu'importe le flacon, pourvu ... :)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :