Lyon : L'Etat va sceller l'avenir de sa cité administrative

 |   |  448  mots
(Crédits : Bibliothèque municipale de Lyon)
L'Etat vient de signer le document permettant de lancer les consultations en vue de la réhabilitation de ce bâtiment emblématique du quartier Part Dieu. Cet acte signera le lancement d'une nouvelle étape du projet d'aménagement du quartier d'affaires lyonnais.

A horizon 2025, peut être même avant rencontrer l'administration fiscale dans l'un des bureaux au charme désuet des années 70 de la cité administrative d'Etat à Lyon ne sera plus qu'un vieux souvenir. Selon nos informations, l'Etat va en effet lancer dans les prochaines semaines l'appel à projets permettant de sceller l'avenir de ce vaste enchevêtrement de bâtiments. Pas moins de 70 000 m² composés de 7 immeubles dont certains classés "immeuble de grande hauteur". Plus totalement aux normes des bâtiments accueillant du public, vieillissant et très gourmand en énergie, cet ensemble va très certainement disparaître d'ici une bonne dizaine d'années.

Deux options possibles

Cet appel à projets permettra en effet à l'Etat de choisir entre deux solutions : démolir et reconstruire, ou bien vendre et s'installer sur un autre site. Une certitude toutefois, les services de la préfecture qui seront à la manœuvre de cette opération ont d'ores et déjà fait savoir que la cité administrative resterait dans le quartier de la Part Dieu. La première option obligerait un phasage du projet en plusieurs tranches, puisque les travaux se dérouleraient sur site occupé. La seconde serait certainement plus confortable pour les agents de l'Etat, mais trouver une surface similaire au cœur de la Part Dieu n'est pas si aisé qu'il n'y parait.

Plan La Part Dieu

Certes, des opérations comme le Two Lyon construit par Vinci d'ici 2022 à la verticale de la gare, ou le M+M, projet situé dans le prolongement du siège de la Métropole sur la rue Garibaldi porté par le promoteur local DCB International pourraient être à peu près dans le timing de l'Etat, mais ce dernier aura-t-il les moyens de s'offrir un immeuble de grande hauteur au cœur de la Part Dieu ?

Une nouvelle étape pour le quartier

En attendant, cette opération marque une nouvelle étape pour le quartier dans son ensemble. "Cela va permettre de réfléchir à la Part Dieu après 2022", confirme un proche du dossier. Quel que soit le scénario retenu par l'Etat, la Métropole devrait profiter de cette opération pour reconfigurer ce vaste espace situé entre le centre commercial et la rue Garibaldi.

Le cap sera mis sur la densification,  puisqu'aujourd'hui la valorisation du foncier est loin d'être optimale et peut être aussi sur la mixité des usages. Avec la reconfiguration de la rue Garibaldi, implanter des logements sur ce tènement peut désormais avoir du sens. Reste une question, cette opération signera-t-elle la fin de la dalle implantée justement en partie au-dessus de la cité administrative ? Tous les scénarios, y compris et en priorité celui-là, vont être étudiés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :