Action Logement va doubler sa production sur la métropole de Lyon

 |   |  427  mots
(Crédits : Métropole de Lyon)
L'acteur de référence du logement social et de l'accompagnement des salariés dans l'accession au logement va doubler sa production de logements sociaux d'ici à 2020. Les fonds consacrés à l'aide à aux ménages seront augmentés de 20%.

Pour la première fois, Action Logement et la métropole de Lyon ont signé une convention visant à structurer leur action commune sur le territoire métropolitain sur les quatre prochaines années. Les ambitions sont à la hauteur de cet engagement.

"Nous souhaitons que la métropole de Lyon bénéficie du même niveau de progression de notre engagement que la région parisienne", a annoncé Jacques Chanut, président d'Action Logement, lors de la signature de la convention avec la Métropole.

Concrètement, il s'agit de dynamiser la production de logements sociaux, mais aussi de doter l'enveloppe consacrée à l'accompagnement vers le logement de moyens supplémentaires.

Doublement de la production de logements sociaux

En 2015, Action Logement a réalisé, via ses filiales de production immobilière, la construction de 1 200 logements sociaux, soit 50 % de leur production sur Auvergne-Rhône-Alpes. D'ici 2020, Action Logement prévoit de doubler le nombre de logements sociaux construits dans la Métropole.

Lire aussi : A Lyon, vers une pénurie de logements neufs ?

Par ailleurs, les aides allouées aux ménages souhaitant acquérir ou louer un logement, notamment les prêts, les garanties locatives et autres aides aux travaux d'amélioration verront leur enveloppe augmenter de 20 % sur ce même laps de temps, pour atteindre près de 77 millions d'euros. De quoi accompagner le dynamisme de la Métropole en matière d'habitat.

"Notre objectif est de créer entre 8 000 et 9 000 logements neufs par an", a rappelé Gérard Collomb, président de la Métropole.

En 2015, la production neuve s'est répartie entre 5 300 logements privés et 4 500 logements sociaux.

Des actions concertées

Au-delà de la manne financière, cette convention va aussi permettre aux services de la Métropole et à ceux d'Action Logement de travailler main dans la main pour programmer cette production dans le temps, cibler les quartiers prioritaires où elle doit se réaliser et ainsi agir au plus près des besoins.

Une démarche déjà initiée dans le cadre de la rénovation urbaine à l'échelle des quartiers prioritaires et qui devrait désormais être conduite à l'échelle de l'ensemble de la métropole.

"Dans le cadre de la réorganisation de nos services, nous avons décentralisé l'évaluation des besoins qui se fait désormais au plus près des territoires", a ainsi souligné Jacques Chanut.

Dans le prolongement de cette première convention, Action Logement et la Métropole devraient sous peu signer un nouveau partenariat portant cette fois sur la production de logements intermédiaires.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :