Saint-Etienne lance le chantier de sa future "Grande usine créative"

 |   |  430  mots
La Grande usine créative sera livrée entre mars et septembre 2017. (Crédits : VURPAS ARCHITECTES)
La Grande usine créative sera livrée entre mars et septembre 2017. (Crédits : VURPAS ARCHITECTES) (Crédits : DR)
Plus de 4 millions d'euros vont être investis pour réhabiliter 2 500 mètres carrés de l'ancienne Manufacture d'armes de Saint-Etienne. Le site, implanté en plein cœur du quartier créatif de la ville, est destiné à accueillir des jeunes entreprises innovantes.

Trois jours après l'annonce du projet de réhabilitation de l'îlot Poste-Weiss sur le quartier d'affaires de Châteaucreux, l'Etablissement public d'aménagement (EPA) de Saint-Etienne a lancé officiellement le chantier de sa future Grande usine créative. Cet espace de 2 500 mètres dédié aux jeunes entreprises créatives doit être livré à partir de mars 2017 (à l'occasion de la prochaine biennale internationale design).

Hôtel d'entreprises

La Grande usine créative sera installée au premier étage de l'un des bâtiments de l'ancienne Manufacture d'armes de Saint-Etienne, en plein cœur du quartier créatif de la ville. Cet édifice industriel de 150 mètres de long sera réhabilité en 1 700 mètres carrés de bureaux et de lofts d'entreprises (Vurpas architectes).

Il hébergera également un hôtel d'entreprises ainsi que des espaces partagés (co-working, réunion...). Au rez-de-chaussée, une galerie traversante sera aménagée pour servir de lieu de passage et de site événementiel.

Le chantier représente une enveloppe de plus de 4 millions d'euros, cofinancée par l'EPA et la Caisse des dépôts et consignations.

Trajectoire résidentielle

Le projet de Grande usine créative a été conçu dans le but de proposer une trajectoire résidentielle pour les start-up stéphanoises : incubateur, pépinière puis hôtel d'entreprises. Ceci afin de créer un écosystème innovant en lien avec la démarche French tech - design tech initiée il y a un an.

"Notre objectif est de mettre en place un terreau fertile pour la création d'entreprises et d'emplois, insiste le maire de Saint-Etienne et président de Saint-Etienne métropole, Gaël Perdriau. L'ambition est de poursuivre la transformation de notre territoire et de le positionner comme une terre d'accueil économique située au centre névralgique de la région Auvergne Rhône-Alpes."

Quartier totem

Le quartier de l'ancienne manufacture d'armes est l'un des grands chantiers de l'EPA de Saint-Etienne. Il est désormais positionné comme le quartier totem de la ville en matière de créativité et d'innovation. C'est là que sont implantés notamment la Cité du design, le pôle médias, le pôle optique-vision, le Mixeur (espace de rencontre pour les entreprises), le Fablab de la Manufacture et l'école d'ingénieurs Télécom Saint-Etienne.

Lire aussi : Saint-Etienne : une terre de possibles

A l'horizon 2020, ce quartier créatif fera travailler 3 000 étudiants et enseignants-chercheurs. Il disposera de 20 000 mètres carrés pour l'installation d'entreprises et de 1 000 logements entourés de parcs et d'espaces publics.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/08/2016 à 18:33 :
Et...si Saint-Étienne, Québec, allait voir ce qui se passe à Saint-Étienne, France, que pourrait-il en jaillir de ce "cousinage"? Ce pourrait peut-être être original et intéressant de le découvrir ...par le temps qui court! (Relations "transpacifique"&"transatlantique" renouvellées)
a écrit le 04/07/2016 à 17:51 :
Encore des dépenses qui profitent au BTP ,pour le reste circulez y a rien à voir. pas un mot pour aider les start up innovantes dans l'industrie , fond de roulement etc..
Encore une initiative de fonctionnaires et de com. Les chinois peuvent dormir tranquille

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :