A Lyon, Orange se dote d'un ensemble immobilier de 22 000 m²

 |   |  558  mots
Ce nouvel ensemble immobilier prendra sa place dans la partie sud du quartier de la Part-Dieu près de l'avenue Lacassagne
Ce nouvel ensemble immobilier prendra sa place dans la partie sud du quartier de la Part-Dieu près de l'avenue Lacassagne (Crédits : DR)
La division Centre-Est d'Orange a confié à Pitch Promotion, la construction de deux nouveaux immeubles de bureaux, à Lyon, d'une surface de 22 000 m². Deux mille salariés sur les 10 000 devraient intégrer le nouvel ensemble dès 2018.

Le 17 septembre dernier, Olivier Faure, le directeur d'Orange Centre Est confiait à Acteurs de l'économie-La Tribune qu'il avait "un grand projet immobilier pour 2018, regroupant plus de 2 000 personnes, réparties aujourd'hui sur trois sites de la métropole de Lyon, dans un site unique du quartier de la Part-Dieu". Jusque là bien gardé, le projet se dessine. Après avoir étudié plusieurs scénaris pour implanter ses nouveaux locaux, l'opérateur téléphonique a finalement choisi de s'ancrer sur son site lyonnais de Lacassagne, au sud de la Part-Dieu.

Orange projet Part-Dieu

Le projet s'implantera autour de l'immeuble actuel avenue Lacassagne (Crédit : Hubert Godet)

Les travaux devraient débuter en 2016

Actuellement celui-ci abrite un central téléphonique, au sein d'un bâtiment édifié dans les années 70 et dispose, tout autour, d'une importante réserve foncière. C'est donc sur ce terrain qu'Orange va faire construire deux bâtiments développant près de 22 000 m² de surface de plancher de bureaux. Il pourra ainsi regrouper nombre de ses forces vives aujourd'hui installées dans différents immeubles du quartier Part Dieu, en un seul site. Pour mener à bien ce projet, l'opérateur télécom a choisi le promoteur Pitch Promotion qui a notamment réalisé dernièrement à Lyon, le Rubik dans le quartier de Gerland. Le lancement des travaux devrait intervenir courant 2016 pour une livraison mi-2018.

Un projet humain, plus qu'immobilier

« Ce projet n'est pas seulement un projet de construction de nouveaux mètres carrés. Il s'inscrit dans le plan stratégique de l'entreprise à horizon 2020 et il nous permettra de regrouper des équipes de façon pertinente vue du client, puisque nous allons faire en sorte que les mouvements de collaborateurs aient un sens vis-à-vis de la proximité que nous avons avec notre clientèle », explique Olivier Faure, directeur d'Orange Centre-Est.

De fait, direction et collaborateurs du groupe travaillent ensemble afin de co-construire ce projet et de définir quelles seront les équipes qui travailleront dans ces nouveaux bureaux. Au-delà de l'organisation interne, Orange souhaite également profiter de ces nouveaux bâtiments pour « s'ouvrir sur l'extérieur ». « Nous allons construire des lieux d'échanges avec l'éco système local », promet Olivier Faure. Plusieurs pistes sont donc en réflexion avec l'objectif d'aboutir au calage définitif de la nouvelle organisation au cours du premier semestre 2016.

Un bâtiment de 160 logements

En marge des deux bâtiments tertiaires, qui ont été dessinés par les architectes parisiens Godet, Hardel et le Bilhan, des logements verront aussi le jour sur ce terrain. Baptisé Brick, ce programme de logements imaginé par l'architecte Jean-Philippe Monier, chez Insolites Architectures abritera 160 appartements et sera le fruit d'une co promotion entre Pitch Promotion et Nohao. La commercialisation à d'ores et déjà débutée. La construction d'une première tranche de 97 appartements dont 37 en accession libre sera lancée au printemps prochain. Elle devrait être livrée fin 2017. La deuxième sera lancée à l'issue.

Orange projet Part-Dieu

Le programme Bricks est en cours de commercialisation (Crédit : Insolites Architectures)

Avec le Sky 56 (30 000 m² de bureaux) et la tour Silex1 (10 000 m² de bureaux), dont les livraisons devraient aussi arriver en 2018, ce programme tertiaire d'Orange sera l'un des projets majeurs du quartier de la Part Dieu où, l'offre de bureaux  devrait être portée à 1,5 million de m² d'ici une dizaine d'années contre environ 900 000 m² actuellement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :