La métropole de Lyon, un aspirateur à richesses ?

 |   |  367  mots
(Crédits : Fotolia)
Dans une étude publiée fin mars, l'Insee, en collaboration avec la métropole de Lyon, s'intéresse aux flux de richesses au sein de l'aire urbaine lyonnaise. Il apparaît que la métropole redistribue les richesses sur l'ensemble du périmètre étudié.

Comment les revenus circulent dans l'aire urbaine lyonnaise ? "La métropole est-elle juste un aspirateur ou les richesses sont-elles redistribuées ?", s'interroge David Kimelfeld, vice-président de...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/04/2017 à 19:42 :
Cette richesse est à 58 % issue de l'économie productive, grâce à une forte présence de l'industrie pharmaceutique ...

c'est là le point névralgique, car l'industrie pharmaceutique est sur-abondamment financée par des subventions de l'ex Anvar renommée Oseo puis renommée BPI innovation,

c'est un signe, lorsque des mouvements suspects et anormaux de fonds publics sont trop voyants, les structures parapubliques sont cachées derrières de nouvelles appellations ... avec les mêmes fonctionnaires zélés qui resent en place

plus grave,

c'est que cette industrie pharmaceutique in finé produit beaucoup de médicaments "doublons" sans aucun bénéfice supplémentaire pour les patients,

souvent même ces médicaments ne sont que des très vulgaires placébos ... inutiles et ruineux ...

Le scandale, c'est que cette industrie pharmaceutique bénéficie de doubles financements scandalleux
a écrit le 10/04/2017 à 19:07 :
Aspirateur à richesses ? Non, pas exactement, mais aspirateur à richesses des contribuables surement. Vous ne payez pas d'impôts à La Tribune, ou bien ne vous intéressez-vous pas à la gestion de notre Métropole ? Abonnez-vous donc au bulletin de CANOL !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :