Cartoon Movie quitte Lyon pour Bordeaux

 |   |  532  mots
(Crédits : DR)
Lyon n'accueillera pas en mars 2017, la prochaine édition du Cartoon Movie, le forum européen du film d'animation, comme elle le faisait depuis sept années. Bordeaux lui a été préférée.

>> Article mis à jour le 4 novembre à 9h30

Chaque année depuis sept ans, Lyon devenait, le temps de quelques jours, la capitale du film d'animation européen avec le Cartoon Movie. Forum qui avait réuni en mars 2016, plus de 730 professionnels (réalisateurs, producteurs, distributeurs, investisseurs), venant de 40 pays.

Seulement pour l'édition 2017 qui se déroulera du 8 au 10 mars, l'événement déménage et pose ses valises à Bordeaux "choisie pour sa vitalité de son économie numérique, en pleine expansion", indique le communiqué de presse de l'association européenne du film d'animation, organisatrice de l'événement, et basée à Bruxelles.

cartoon movie

L'affiche du prochain Cartoon Movie à Bordeaux.

Lyon sur la carte

Lancé en 1999 à Postdam en Allemagne, les organisateurs avaient souhaité donner un nouvel élan au forum en le délocalisant en France. Lyon avait donc été choisie et l'accueillera pour la première fois en 2009.

Depuis, il avait connu une expansion tant au niveau de la participation (42 % d'augmentation), que du nombre de projets acceptés (+ 25 %), et "aura permis de placer Lyon sur la carte européenne de l'animation avec Valence et Annecy", précise à Acteurs de l'économie - La Tribune Grégory Faes, directeur de Rhône-Alpes Cinéma.

Réduction budgétaire ?

Les raisons de ce départ seraient liées à un arbitrage budgétaire pris par la Région et la métropole de Lyon.

"Nous étions en discussion depuis un an et demi avec les organisateurs de Cartoon Movie, et nous avons travaillé ensemble pour garder l'événement. Mais nous devions réduire le budget de 6 %, et nous n'avons pas réussi à trouver un accord", indique Karine Dognin-Sauze à Acteurs de l'économie - La Tribune.

"Je le regrette, bien entendu c'est dommage", souligne également l'élue à l'innovation, à la métropole intelligente et au développement numérique du Grand Lyon. Selon elle, une des pistes envisagées était que la Région, qui n'a pas pu être jointe ce jour, décide de compenser cette baisse budgétaire. Un effort qui n'a pas été consenti.

En 2016, l'événement avait bénéficié d'un budget d'un million d'euros dont 350 000 euros apportés par la Région et la métropole de Lyon à parts égales. Souhaitant réduire leur participation, les organisateurs (qui n'ont pu également être contactés) auraient refusé de "faire Cartoon Movie avec moins", préférant donc délocaliser et choisir Bordeaux.

Dynamisme

Alors coup dur pour la filière de l'animation régionale ? Grégory Faes ne le voit pas de cet œil :

"Cartoon Movie a lancé la dynamique sur le territoire et ce n'est pas ce départ qui va la stopper. Au contraire, nous irons même à Bordeaux. Et ajoute : les collectivités jouent toujours le jeu de soutenir la filière."

En Rhône-Alpes, le secteur du cinéma d'animation représente plus de 12 000 emplois avec une soixantaine d'entreprises. Et comme pour prouver que le dynamisme du territoire est bien réel, la dernière production régionale "Ma vie de Courgette" rencontre un vif succès en salle avec plus de 336 000 entrées depuis sa sortie, mercredi 19 octobre. Il pourrait dépasser les 700 000 entrées.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :