Autopartage :  un marché en devenir

 |   |  754  mots
(Crédits : DR)
Sur la carte française de l'autopartage, la région Auvergne-Rhône-Alpes, et la Métropole lyonnaise en particuliers, font figurent de bons élèves, renforcés par l'arrivée, la semaine dernière, de Yea!, le nouveau service de Citiz-LPA. Pour les observateurs, multiplier les initiatives est bénéfique pour convertir les automobiles à l'autopartage, avec, en ligne de mire, la démotorisation. Mais avec trois opérateurs principaux pour un service encore émergeant, y-a-t-il vraiment de la place pour tous ?

En 2010, le cabinet Xerfi estimait le marché français de l'autopartage à 25 000 utilisateurs. Près de 7 ans plus tard, s'il reste toujours difficile de l'appréhender, les principaux réseaux...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :