Center Parcs de Roybon : une nouvelle victoire pour les opposants

 |   |  406  mots
(Crédits : Aurélien Tournier)
La communauté de communes Bièvre Isère demandait à la juridiction d'annuler l'arrêt de la cour administrative d'appel de Lyon. Cette dernière avait cassé l'arrêté préfectoral ayant autorisé en 2014 le projet de construction de ce centre de vacances.

C'est un énième épisode judiciaire dans le dossier du Center Parcs de Roybon, en Isère. Le Conseil d'État a rejeté le recours d'une communauté de communes favorable au projet de village de vacances...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/10/2017 à 11:40 :
Merci aux zadistes qui grâce à leur résistance locale mettent en lumière d'énormes malversations issues de la copulation permanente entre hommes d'affaires et politiciens dont les magouilles sont tellement visibles qu'il n'est pas possible à la justice de les valider.

Le plus gros exemple étant ce chantier ferroviaire Lyon Turin dans lequel il ne semble pas possible de ne pas trouver un seul contrat entaché d’irrégularité et cette bagatelle pour 12 milliards côté français.

ET oui les gars vous avez acheté les politiciens mais il reste la justice aussi affamée qu'elle puisse être par les politiciens de temps en temps elle arrive quand même à faire son boulot mais qu'avons nous fait pour en arriver là.

"Train Lyon-Turin : 10 raisons d’arrêter" http://www.leparisien.fr/magazine/grand-angle/train-lyon-turin-10-raisons-d-arreter-03-05-2013-2776683.php

Merci pour cet article

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :