À Annecy, le cinéma d'animation chinois joue son avenir

 |   |  917  mots
(Crédits : MIFA)
Écartelée entre censure politique et développement international, l'industrie chinoise du film est à un tournant de son histoire. Le festival international du film d'animation d'Annecy - qui met à l'honneur la Chine lors de cette édition - permet d’appréhender concrètement ces paradoxes. Pour preuve, le polar chinois Have A Nice Day a été interdit de diffusion, ce qui n'empêche pas les protagoniste occidentaux et ceux de l'empire du Milieu d'imaginer les co-productions qui compteront demain.

Pour la toute première fois, la Chine s'est offert deux films et une co-production en compétition du festival du film d'animation d'Annecy. Projeté cette semaine, Big Fish & Begonia est un bijou en...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :