Jeunes électeurs : entre abstention et vote extrême

 |   |  34  mots
Je rêve d'une société où l'on vivrait davantage ensemble, entre les différents milieux et les différentes générations, pour nous ôter cette peur de l'autre. C'est utopiste, et alors ?, Coline, 19 ans.
"Je rêve d'une société où l'on vivrait davantage ensemble, entre les différents milieux et les différentes générations, pour nous ôter cette peur de l'autre. C'est utopiste, et alors ?", Coline, 19 ans. (Crédits : Reuters)
Acteurs de l’économie-La Tribune explore à travers une série de trois reportages la manière dont la jeunesse française, dynamique, énergique et combative, néanmoins très absente du débat politique et pour partie séduite qui par l’abstention qui par le vote extrémiste, s’engage pour bousculer l’ordre établi. Focus sur les moyens qu’elle emploie pour espérer peser lors des prochaines élections présidentielles.

"L'avenir m'inquiète. Ma situation est loin d'être celle de mes parents et de mes grands-parents à mon âge. Le contexte a beaucoup changé. Vous avez beau faire des études,
cela ne porte pas...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :