Le tour de table de la Cité de la gastronomie bouclé au forceps

 |   |  36  mots
(Crédits : Laurent Cérino/ADE)
Dix partenaires privés apporteront 10,4 millions d'euros pour permettre à la Cité internationale de la gastronomie de voir le jour. Néanmoins, le doute est entier sur une éventuelle participation du conseil régional au projet lyonnais.

C'est un peu moins que prévu, mais assez pour faire éclore la Cité internationale de la gastronomie. Le géant de l'électroménager Seb, le groupe de protection sociale Apicil, le Crédit Agricole...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :