ESS : un imbroglio financier conduit Vélos Repérages en redressement judiciaire

 |   |  1230  mots
(Crédits : Repérages (page Facebook))
L'association Vélos Repérages, consacrée à l'insertion économique des personnes en difficulté, acteur majeur de l'économie sociale et solidaire en région grenobloise, a été placée en redressement judiciaire début novembre, conséquence d'un imbroglio financier qui met directement en cause le directeur de l'époque. 19 emplois sont menacés.

"Tout le monde à la rage face à ce qu'il se passe", lâche Bernard Clapié, président de Vélos Repérages, installée à Fontaine (Isère). Cette structure d'insertion par l'activité économique (SIAE),...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/01/2017 à 14:28 :
Habitant Grenoble et "prof de Mécanique cycle" pour une autre asso Grenobloise...
nous "connaissons" l'histoire de cette "association" nous la savions mal géré depuis des années par son "président-salarié" dommage que ce soit l'associatif qui soit géré par le capital.... et non l'associatif comme chez nous...

aujourd'hui soupe collective choux patates, lentille, carotte et oignons
Réponse de le 09/01/2017 à 9:00 :
Bonjour M.
votre commentaire m'intéresse. Comment saviez-vous que cette association était mal gérée économiquement ?
Pourrions-nous en discuter au téléphone ?

Cordialement,
Réponse de le 11/01/2017 à 14:21 :
pour ma part je ni ai pas travaillé, un de leurs ex salarié travaille pour notre association aujourd'hui.... pour ce qui est du téléphone faudra faire autrement ^^
sécurité de ma vie privée

mais vous êtes le bienvenu à Grenoble comme tout le monde sauf les jours de pollution ^^
a écrit le 30/12/2016 à 16:01 :
Encore une association d'insertion qui va - helàs - faire un difficile retour sur terre et connaitre le mot "Urssaf" ... Car en France, les vraies entreprises qui croulent sous les taxes et la paperasse sont de + en + souvent concurrencées par ces Scop ces Associations etc ... dont les responsables disent souvent "nous on va redresser l'entreprise vous allez-voir ce que vous allez-voir" .. et bien non, même avec ces statuts et obligations très allégées ils n'y arrivent pas, même souvent avec des subventions locales et ou régionales ... Les "myFerrylink (ex Sealink)" les "Lejaby" et la cette association en font l'amère constatation ... c'est pas toujours les patrons qui coulent les boites mais le système fou dans lequel nos entreprises Françaises sont saignées de toutes parts et plongées dans une concurrence deloyale avec la bénédiction de Bruxelles et le regard gêné mais impuissant de l'administration française ... Le problème est là et pas ailleurs.
a écrit le 29/12/2016 à 11:38 :
Ne rigolons pas, l'état a confié le social au privé et c'est la cata et c'est la santé qui commence a être touchée dorénavant.

Tiens ya pas un psychopathe qui a tué plein de gens dernièrement parce qu'il était mal ?

Tous les travailleurs sociaux vous diront que ça peut leur arriver à n'importe quel moment étant donné que la situation sociale se dégrade continuellement.

Politique d'austérité, politique d’inhumanité.

Vite un frexit.
a écrit le 28/12/2016 à 10:29 :
économie sociale et solidaire. Solidaire pour qui?
a écrit le 28/12/2016 à 9:44 :
Résumons:
Dix neuf personnes, dont une "coordinatrice", subventionnées à hauteur de 450.000€ par an, pour réaliser un chiffre d'affaires d'environ 160.000€ à revendre (pas cher!) au Burkina des bicyclettes retapées après avoir été récupérées d'occasion aux Pays-Bas.
Parce que les Burkinabés prèfèrent pédaler hollandais.
Une "activité parallèle" de "commerce avec divers pays d'Afrique" portée par l'ancien directeur
Un gros trou dans la comptabilité. Mais personne n'a rien vu!
L'ancien directeur - un Burkinabé - "dans une fragilité psychologique avancée".

"Economie sociale et solidaire" que de magouilles en ton nom!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :