TCL : le projet "avenir métro" serait-il la vraie cause du conflit ?

 |   |  523  mots
(Crédits : DR)
Les débrayages lancés aux heures de pointe sont renouvelés pour demain. Pascal Jacquesson, le directeur général de Keolis Lyon, exploitant du réseau évoque une dialogue qui s'améliore depuis le début de la semaine. Mais selon certaines sources, c'est bien le projet "Avenir métro" qui parait la vraie cause de ce conflit, et non pas uniquement le nouveau règlement de sécurité.

Alors que la grève dans le métro de Lyon est entrée dans sa troisième semaine le 12 décembre et que les perturbations se poursuivent ce mercredi, la direction de Keolis Lyon, le délégataire,...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/12/2016 à 9:19 :
Ne pas écorner l'image du réseau, peine perdue, l'image ressemble depuis longtemps à un chiffon.
Par contre avec les véhicules autonome qui arrivent, l'automatisation va toucher aussi dans l'avenir certaines lignes de bus, pas toutes car à certains endroit il n'est pas possible à un robot de calculer les obstacles, en fait à un humain aussi, mais bon chut.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :