Le tour de table de la Cité de la gastronomie se précise

 |   |  514  mots
La Cité de la Gastronomie sera logée au sein du Grand Hôtel Dieu
La Cité de la Gastronomie sera logée au sein du Grand Hôtel Dieu (Crédits : Grand hôtel dieu)
Les entreprises partenaires du projet sont désormais identifiées, reste à confirmer le montant de leurs engagements respectifs.

"Pour un peu c'est l'abondance que l'on gérerait", la confidence émane d'un proche du maire de Lyon. Il y a encore quelques mois, elle aurait pu faire sourire, mais désormais, l'engagement des entreprises locales au tour de table de la Cité de la gastronomie semble bel et bien acquis.

Au total, ces partenaires privés, au nombre d'une bonne dizaine, apporteront au moins les 11 millions d'euros manquant à l'appel, via des tickets compris entre 1 et 3 millions. Le reste de l'investissement, soit 8 millions d'euros, sera porté par la Métropole, la Région, la mairie et le groupe Eiffage qui réalise actuellement les travaux de réhabilitation du Grand Hôtel Dieu.

SEB au premier rang

Désormais, les dernières négociations portent justement sur la répartition de ces investissements et à la clé, sur la visibilité que les entreprises mécènes vont avoir au sein du projet, au-delà de simple sponsor pour certaines.

En la matière, le groupe d'électroménager SEB est le mieux placé pour endosser le rôle de tête de pont.

"Rien n'est signé à ce jour, mais si cela doit se faire, ce sera avant la fin du mois", élude un responsable de SEB.

Le leader du petit électroménager basé à Ecully, rejoindra Valrhona qui a été le premier à confirmer sa participation au printemps dernier, mais aussi d'autres acteurs économiques locaux de renom à l'image du groupe GL Events qui aurait lui aussi donné son accord et certains bien moins connus.

Des rôles différents

Les porteurs du projet de la Cité de la gastronomie, Métropole en tête se donnent jusqu'à la fin du mois pour achever les négociations. A delà des négociations financières, il s'agit aussi d'affiner le rôle de chacun. L'idée serait donc d'aller vers un statut de mécène et un de partenaire. Les uns se contentant d'abonder d'apporter leur obole alors que les autres devraient se joindre à la création d'événements ou de manifestations organisés a sein de ce lieu.

En attendant de voir le projet se dessiner un peu plus, les éléments techniques sont en place. Fin juillet, la commission permanente de la Métropole a, comme prévu, entériné la création d'un fonds de dotation pour permettre de recueillir les fonds privés des entreprises qui vont rejoindre ce projet.

Installée sous "le petit dôme", c'est-à-dire la partie la plus ancienne du site, la Cité de la gastronomie s'étendra sur 3.600 mètres carrés, au sein du Grand Hôtel Dieu. Placée sous le signe de la nutrition santé et du bien être, elle devrait accueillir un parcours du goût où le visiteur sera invité à découvrir un même produit à travers ses cinq sens ainsi qu' une exposition permanente sur l'histoire de l'alimentation des chasseurs-cueilleurs à aujourd'hui, mais encore des événements temporaires à l'image de deux premières expositions annoncées. L'une sur la cuisine au Japon et l'autre sur le blé. Son ouverture est prévu fin 2017.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :