David Décamp, l’intranquille

 |   |  31  mots
(Crédits : Laurent Cerino / ADE)
Dans son antre de création, véritable cabinet de curiosités, David Décamp porte un regard d’apocalypse sur le monde contemporain, et construit une œuvre de patience, pièce par pièce, lentement. Autodidacte, le sculpteur plasticien lyonnais donne toute sa place au geste, précis, attentif et méticuleux, et au matériau. Son œuvre interroge l’homme, la nature et leurs rapports, comme la fin d’une connivence, la dévastation de l’un par l’autre. La mort en beauté.

C'est un modeste entresol dans le quartier d'Ainay à Lyon, à deux pas de la basilique. Une adresse qui n'existe pas vraiment, prise qu'elle est entre deux numérotations. « Une cabane », dit son...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :