Quand le design d'un commerce influe sur le comportement d'achat

 |   |  595  mots
L'opticien Entre-Vues est un habitué du concours Lyon Shop & Design.
L'opticien "Entre-Vues" est un habitué du concours Lyon Shop & Design. (Crédits : DR)
Voilà dix ans que le concours Lyon Shop & Design valorise la constitution de tandems commerçant-designer/architecte. Un observatoire des dix ans démontre le bienfondé de la démarche pour le business du commerçant.

Inciter les commerçants indépendants à ouvrir leurs portes à un professionnel (architecte, architecte d'intérieur, designer) pour rénover leur point de vente, ou imaginer un nouveau concept : tel était l'objet du concours Lyon Shop & Design porté par la CCI de Lyon pour une première édition en 2004. Depuis cette date, 698 tandems se sont portés candidats. C'est sur cette banque de données que se sont penchés les organisateurs pour tracer les contours d'un observatoire des dix ans de Lyon Shop & Design (de 2004 à 2013).

Hausse de 20% du chiffre d'affaires

Premier constat, soigner son point de vente, chercher à se différencier en faisant appel à un professionnel a un impact significatif sur le chiffre d'affaires. Près de 75% des commerçants interrogés ont vu ce chiffre augmenter la première année, 72% d'entre eux enregistrent encore une hausse en année 2 et 60% en année 3. Pour 42% des commerçants, cette augmentation est de plus de 20% en année 1 ; 54% des commerçants ont vu augmenter leur panier moyen dès la première année.

Pas besoin pour autant de se lancer dans des opérations de grande envergure : pour 77% d'entre eux, les travaux ont duré moins de 4 mois. Le coût moyen de ces travaux était en 2004 de 2 109 euros le mètre carré, il est passé à 1 945 euros le mètre carré en 2013. Dans un monde commercial trop souvent dominé par les enseignes franchisées et surtout bousculé par les achats en ligne ( les Français ont dépensé en 2013 51,1 milliards d'euros en ligne), les commerçants lyonnais ont compris qu'ils devaient se démarquer par une image forte. Qualitative et créative.

Du baroque chez l'opticien

« Mes lunettes sont dessinées par des designers, mes magasins sont dessinés par des designers. Pour moi c'est une question de cohérence, la décoration est essentielle », insiste Alexandre Caton, opticien, qui ouvrait son premier point de vente dans le centre de Lyon en 2005. En tandem avec l'architecte Renaud Tourvieille, ils ont imaginé pour Entre-Vues un univers baroque, coloré, presque précieux. Du jamais vu dans le métier d'opticien. « D'évidence, c'est ce qui m'a fait connaître, les clients trouvaient cette mise en scène incroyable ». En 2005, ce magasin était retenu comme lauréat de Lyon Shop & Design.

En 2015, le voilà à nouveau candidat avec une boutique transformée cette fois-ci sous la baguette de l'architecte d'intérieur Arnaud Trimaille. «La mode a changé, les lunettes sont plus classiques, nous avons voulu recréer un opticien « à l'ancienne », avec de beaux matériaux, fabriqués eux aussi à l'ancienne ». Dans ce secteur de l'optique où les points de vente cultivent le blanc et une ambiance « technique », Entre-Vues veut se démarquer.

Les boucheries s'y mettent aussi

Parmi les candidats, les restaurants (27%) et les magasins de mode et accessoires (23%) sont les plus représentés. Mais des commerces plus traditionnels osent aussi y participer. « Aujourd'hui, les commerces traditionnels comme les boulangeries, boucheries, pharmacies rivalisent de création » soulignait le président de la CCI Emmanuel Imberton, le 9 avril 2015, lors de la présentation de l'édition 2015.

Cette année, figurent ainsi parmi les 15 finalistes une boucherie-charcuterie située dans le sixième arrondissement de Lyon, une pharmacie de la banlieue Ouest et même un magasin de nutrition et accessoires pour animaux de compagnie implanté dans les Monts d'or. «J'adhère complètement à cette vision d'un design mercantile », remarquait Bertrand Barre, président du jury 2015, par ailleurs président et co-fondateur du groupe Zebra. Les noms des lauréats seront dévoilés le 11 juin prochain.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/04/2015 à 19:54 :
Pour ceux qui sortent un peu de France, allez dans n'importe quelle boutique en Belgique ou Espagne. C'est tellement irréprochable et luxueux qu'ils n'ont pas besoin de concours... Accueil chaleureux, ça, chez eux, c'est aussi naturel.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :