Cadeau maestro expérimente sa première boutique connectée

 |   |  426  mots
La boutique physique de Cadeau maestro représente 10 % des ventes de l'enseigne.
La boutique physique de Cadeau maestro représente 10 % des ventes de l'enseigne. (Crédits : YP)
Cadeau maestro, entreprise d'e-commerce de Saint-Etienne, vient d'équiper son unique boutique physique d'une vingtaine de puces NFC. Objectif : mettre au point un concept « phygital » qui réconcilie vente en ligne et commerce traditionnel.

En pleine période de biennale design, Cadeau maestro, leader français du gadget et du cadeau insolite, lance à Saint-Etienne son nouveau concept « phygital » : un point de vente physique directement connecté à sa boutique en ligne. L'expérimentation est déployée sur le magasin inauguré par l'enseigne en novembre dernier en centre-ville de la capitale ligérienne.

Stratégie cross-canal

Depuis une dizaine de jours, le point de vente est équipé d'une vingtaine de puces NFC (communication sans contact) disposées un peu partout dans les rayons. Elles permettent aux clients utilisateurs de smartphones d'accéder à un certain nombre d'informations.

« Cela fonctionne avec tous les smartphones de moins de deux ans hormis l'iPhone sur lequel cette possibilité n'est pas encore débloquée, détaille Sylvain Bruyère, 32 ans, fondateur et dirigeant de Cadeau maestro. Il suffit d'activer le NFC sur le mobile un fois pour toutes. Puis, en approchant le smartphone des puces, le client peut accéder directement à des vidéos de présentation d'un produit, connaître le classement des meilleures ventes, voir toutes les couleurs dans lesquelles un produit est disponible, ou encore déposer un avis directement sur notre site. Les possibilités sont très nombreuses. »

Pure player à l'origine, l'entreprise stéphanoise fondée en 2009 entend créer du lien entre sa boutique en ligne et son magasin physique. Une stratégie cross-canal censée plaire à sa clientèle adepte d'originalité et de nouveauté. « Nous disposons de plus de 100 vidéos sur notre site ainsi que de 10 000 photos et de beaucoup de contenu écrit, nous voulons que les clients de notre boutique puissent aussi en bénéficier, souligne Sylvain Bruyère. La technologie NFC offre une certaine autonomie au client dans la recherche d'information et c'est un bon outil de vente pour notre personnel en magasin. »

Concept-store

Au-delà de cette expérimentation, Cadeau maestro souhaite faire de sa boutique stéphanoise un véritable concept-store. « Nous travaillons beaucoup sur les cinq sens : musique, diffusion d'odeurs, écrans tactiles, etc. », souligne Sylvain Bruyère. Le jeune dirigeant veut rôder son idée et n'exclut pas la possibilité d'ouvrir d'autres boutiques assez rapidement dans des villes comme Grenoble, Clermont-Ferrand ou Lyon. La boutique en ligne, qui commercialise 3 000 références, pourrait également être traduite dans d'autres langues.

L'an passé, Cadeau maestro a enregistré un chiffre d'affaires de 1,2 millions d'euros avec 10 salariés. La start-up stéphanoise dirigée par Sylvain Bruyère et Charline Sagnard vise une croissance de 50 % cette année et un doublement de son activité d'ici trois ans.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :