Biotech : la startup Neolys Diagnostics lève 800 000 euros

 |   |  372  mots
(Crédits : DR)
La startup lyonnaise, qui s'attaque aux effets secondaires des radiothérapies, a annoncé une levée de fonds de 800 000 euros. De quoi foncer vers le marquage CE, signe de commercialisation du produit, avant une développement international.

800 000 euros. C'est le montant de la première levée de fonds annoncée ce jeudi par la jeune pousse Neolys Diagnostics. Cette startup biotech, pur produit de l'écosystème lyonnais (Pulsalys, Clara, Réseau Entreprendre, etc) propose aux radiothérapeutes d'adapter les traitements en fonction de la radiosensibilité individuelle du patient, et de celle de ses cellules tumorales.

Lire aussi : Startup : Neolys Diagnostics révolutionne la radiothérapie

Cela permet de limiter le risque des effets secondaires tout en optimisant l'efficacité du traitement. Pour cela, elle analyse après une biopsie, le comportement des protéines dans des cellules saines et tumorales, exposées à une radiation protocolaire.

Quatre partenaires financiers

Cette première levée de fonds, qui intervient après une cagnotte de 1,2 million d'euros liée à des victoires dans des concours, apport personnel ou subventions -,  a été réalisée auprès de quatre acteurs : la plateforme de crowdequity Wiseed (au moins 400 000 euros), de Health Angels -un groupe de business angels régional spécialisé dans la santé-, de Pulsalys, et de BpiFrance.

"Ce montant va permettre de poursuivre nos essais cliniques dans l'optique d'obtenir l'accréditation laboratoire d'analyse, de continuer notre travail en vue du label CE, ouvrant ainsi la voie à la commercialisation du produit. Enfin, cet argent nous permettra de nous calibrer pour le marché international", détaille Gilles Devillers, président et cofondateur de Neolys Diagnotics.

Développement international

La jeune pousse a un programme de développement ambitieux, qui devrait passer par au moins une nouvelle levée de fonds d'ici quelques mois, autour de 3 millions d'euros. Avec l'objectif de viser pas moins de 8 millions d'euros de chiffre d'affaires d'ici 2020, et 30 millions d'euros un an plus tard. Un objectif possible selon le fondateur : "30 millions d'euros, c'est environ 10 % du potentiel marché français", relativise-t-il

D'autant plus que Neolys Diagnostics veut rapidement s'orienter vers l'international selon une stratégie qui est en train de se dessiner. La startup pourrait garder la main sur l'analyse des échantillons et le développement marché en Europe, et s'associer à des plus gros industriels ou structures centralisées - éventuellement en cédant une licence - pour le reste du globe, notamment aux Etats-Unis, en Chine et au Japon.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :