Les grandes ambitions de l'Engie open d'Andrézieux-Bouthéon

 |   |  372  mots
L'organisation attend cette année des joueuses du top 70 mondial.
L'organisation attend cette année des joueuses du top 70 mondial. (Crédits : DR)
Média sport promotion se donne trois ans pour classer l'Engie Open d'Andrézieux-Bouthéon dans le top 5 français des plus grands tournois de tennis féminins. L'événement devrait atteindre l'équilibre financier dès cette année.

Depuis la reprise en main de l'Engie open d'Andrézieux-Bouthéon par l'agence de marketing sportif Média sport promotion (Vénissieux), en janvier 2015, cette compétition est clairement montée en gamme. Pour sa septième édition, qui se déroule du 23 au 29 janvier au Palais des sports d'Andrézieux-Bouthéon (42), le tournoi international de tennis féminin est pourvu d'un "prize money" de 60 000 dollars (dotation globale destinée aux joueuses). Celui-ci était de 25 000 dollars en 2015 et de 50 000 dollars l'an dernier. Une progression qui laisse augurer, selon l'organisation, la venue de joueuses du top 70 mondial."Il s'agira du seul tournoi féminin de ce niveau à date au monde", précise Estelle Verney-Carron, directrice de la communication de l'événement.

Actuellement, l'Engie open fait partie du top 8 des plus grands tournois féminins français. "L'objectif est d'atteindre une dotation de 125 00 dollars d'ici trois ans pour entrer dans le top 5", souligne Estelle Verney-Carron. Au-delà, les organisateurs visent l'intégration du tournoi au circuit du Grand chelem.

Partenaires privés

L'Engie open - dont le budget n'est pas communiqué par les organisateurs - est en partie financé par la Région, le conseil départemental de la Loire et la ville d'Andrézieux-Bouthéon. Mais l'essentiel des fonds (environ 70 %) provient de partenariats privés.

En l'espace de deux ans, Media sport promotion a quasiment triplé le nombre de partenaires, portant celui-ci à plus de cinquante. On y trouve aussi bien des grands comptes (Engie, Eiffage, BNP Paribas...) que des TPE-PME régionales. "Cela fait deux ans que le tournoi ne gagnait pas d'argent, précise Estelle Verney-Carron. Cette année, il devrait arriver à l'équilibre."

Ancrage territorial

Pour accompagner le développement de l'Engie open d'Andrézieux-Bouthéon, Media sport promotion a beaucoup investi dans la communication : campagne d'affichage urbain, presse, radio... "Nous communiquons sur une zone qui va de Givors à Roanne. Nous avons essayé d'étendre sur le Rhône, mais cela n'a pas pris."

Grande nouveauté cette année : le tournoi sera relayé par la chaîne France télévision, qui sera présente sur place pendant toute la durée de l'open. L'an passé, le tournoi a accueilli 10 000 visiteurs. L'objectif pour cette édition est de dépasser les 12 000 visiteurs.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :