Euronews, une partie des salariés vote la défiance à l'encontre de leur direction

 |   |  404  mots
(Crédits : Laurent Cerino/ADE)
Depuis mardi, journalistes et techniciens d'Euronews étaient invités à se prononcer par vote électronique sur une motion de défiance à l'encontre de leur direction. Mercredi 7 décembre, peu après 23 h, le résultat est tombé : sur 291 participants, 205 personnes ne font plus confiance à la direction dans sa gestion. Un résultat à nuancer au vu du nombre de salariés de la chaîne. Dans le même temps, les syndicats (sauf FO) ont validé une partie du PSE, hier soir.

Article mis à jour à 11h.

À la question posée: "Faites-vous confiance à la direction d'Euronews dans sa gestion ?", 205 personnes ont voté "non", 34 "oui" et 52 autres "ne se sont pas prononcées". Le nombre de participants a atteint 291 personnes sur un effectif de "398 enregistrés sur la liste pour le vote", indique FO dans un communiqué, ajoutant : "Pour des raisons techniques ou des courriels erronés, 36 mails n'ont pas pu être enregistrés."

La chaîne compte 395 salariés à temps plein et le double en comptant intermittents, intérimaires et pigistes.

"Symbolique"

Le vote électronique de la motion de défiance était organisé par un comité de rédacteurs, soutenu par Force ouvrière, et proposé depuis mardi 6 décembre 7 h. Il s'est terminé mercredi 7 décembre, peu après 23 h.

Dans son communiqué, FO précise : "Ce vote, quoique symbolique et n'ayant pas de valeur légale, doit envoyer un message fort à la direction de la compagnie au moment de licenciements de dizaines de salariés, réduction ou suppression de services linguistiques, ainsi que des erreurs de gestion stratégique."

euronews

Nuance

Jointe ce matin, la direction tient à nuancer ce vote :

"818 personnes composent le siège de Lyon et le bureau de Bruxelles. 434 personnes ont été invitées à voter mais pas le reste notamment les administratifs (74 personnes à Lyon). Donc au final, nous constatons que ce vote ne représente que 25 % de l'effectif et il faut voir en détail ceux qui ont voté... Néanmoins, nous continuons le dialogue social, et des demandes des équipes ont déjà été prises en compte."

Dans le même temps, les syndicats (sauf FO) ont validé une partie du PSE, hier soir. A leur initiative, cet après-midi, un comité d'entreprise extraordinaire est organisé afin "d'obtenir des garanties sur la possible entrée d'NBC News au capital de la chaîne".

"Solidarité"

Dans une note qu'Acteurs de l'économie-La Tribune s'est procurée, appelée #NOT IN MY NAME, un collectif d'employés appelle au rassemblement, à 15 h, ce jeudi 8 décembre, dans le hall de la chaîne, "pour marquer notre attachement à Euronews".

"En tant que salariés, nous avons des droits et notamment celui de faire grève, ce que nous respectons totalement : cela ne nous autorise pas pour autant à faire n'importe quoi [...] Nous ne soutiendrons jamais les actions qui nuisent à Euronews, au devenir de notre chaîne et donc à nos emplois. Soyons solidaires et travaillons tous ensemble!"

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :