TL7 lance la fronde des télé locales contre les opérateurs internet

 |   |  689  mots
Directeurs de chaînes, élus et parlementaires locaux ont soutenu l'action lancée par TL7.
Directeurs de chaînes, élus et parlementaires locaux ont soutenu l'action lancée par TL7. (Crédits : YP)
Les chaînes locales rhônalpines (TL7, Télé Grenoble, TV8 Mont-Blanc, TLM) se plaignent des pratiques des opérateurs internet qui changent leurs numérotations sans la moindre concertation. Les parlementaires sont interpellés.

Vent de colère dans les télévisions locales. La chaîne ligérienne TL7 organisait ce lundi, dans ses bureaux, un point presse en présence des actionnaires, élus et parlementaires locaux. Un mouvement auquel se sont joints les dirigeants de TLM, Télé Grenoble et TV8 Mont-Blanc.

L'objet de la contestation ? Les opérateurs Free (qui n'a pas encore répondu à nos sollicitations) et Orange ont décidé de réorganiser la numérotation des chaînes locales sur leurs box "pour des raisons qui leurs sont propres, sans aucune concertation", fustige Yves Faure, PDG de TL7. Ainsi, sur la Freebox, la chaîne ligérienne est-elle passée du canal 370 au numéro 933. Son ancien canal ayant été attribué à une chaîne pornographique...Même constat pour les autres chaînes locales qui ont toutes été reléguées au fin fond des bouquets TV.

50 000 euros de préjudice

"Free n'a pas pris la peine de nous prévenir, c'est cela qui est difficile à vivre pour nous, insiste Yves Faure. Nous n'avons même pas eu le temps de mettre un bandeau pour avertir nos téléspectateurs du changement de canal. Normalement, le CSA doit valider les plans de fréquences mais cela n'a pas été fait."

La chaîne ligérienne estime le préjudice subi à 50 000 euros. Une somme correspondant à la réfection des outils de communication portant mention de l'ancien numéro de canal : covering du bâtiment, espaces publicitaires dans la presse locale, véhicules, habillage antenne, site internet, flyers...).

De son côté, Orange aurait prévenu TL7 quinze jours avant le changement, par voie de mail. Une information confirmée par un porte-parole du leader français des télécoms : "Le plan de service est amené à bouger fréquemment, en fonction de l'enrichissement de notre offre. Cette fois, plus de 300 chaînes ont changé de canaux. Nous n'allons pas nier que le délai d'information a été court mais nous avons communiqué sur l'accueil de la TV d'Orange pour informer les téléspectateurs."

Face à cette fronde, l'opérateur met également en avant son engagement auprès du canal 30. "Suite à ce nouveau plan de service, le canal 30 est toujours en place premium et accessible à tous. Nous poursuivons cette stratégie initiée en 2015 marquée par la mise en place de la mosaïque des chaînes locales, et nous avons un engagement réciproque avec les chaînes locales pour communiquer prioritairement sur ce canal".

En novembre 2015, l'opérateur télécoms a "signé un accord avec les 2 principaux syndicats de chaînes locales pour offrir aux chaînes locales une excellente exposition en début de plan de services", rappelle Orange.

Survie

Mais pour les télévisions locales, la mosaïque du canal 30 ne permet pas un accès assez direct vers leur chaîne. Elles militent alors pour la création d'un canal commun. "Ce que nous voulons, c'est obtenir que le canal 30 soit géolocalisé sur toutes les box, ce qui permettrait au téléspectateur lyonnais d'y regarder TLM, au téléspectateur stéphanois d'y trouver TL7, etc", explique Jean-Pierre Vacher, directeur de TLM.

Une idée qui semble être plutôt recevable chez Orange : "C'est une amélioration qui doit être étudiée. Nous travaillons actuellement sur le sujet", avance le représentant.

Afin d'avancer dans la discussion, la direction de TL7 a proposé la mise en place d'un comité de réflexion paritaire réunissant les télévisions locales, les opérateurs et le CSA. Il a pour cela adressé un courrier à la ministre de la Culture et de la Communication, Audrey Azoulay, et au président du CSA, Olivier Schrameck.

"On prépare notre avenir, car les box représentent aujourd'hui 35 % de nos téléspectateurs et, à mon avis, dans moins de dix ans il n'y aura plus de TNT", souligne Gérard Balthazard, directeur général de Télé Grenoble Isère. "On se bat pour notre survie", résume de son côté Magali Chatelain, la nouvelle directrice générale de TV8 Mont-Blanc.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/10/2016 à 21:20 :
Idem a nimes le canal free box de tvsud est passé au 919 avant il était au 355 où l'on trouve maintenant al jazeera

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :