Swabbl : la prospection commerciale collaborative

 |   |  481  mots
Pour créer des opportunités business, les utilisateurs de l'application sont invités à créer des Business Team.
Pour créer des opportunités business, les utilisateurs de l'application sont invités à créer des Business Team. (Crédits : Capture d'écran)
La startup, fondée en 2014, vient de lancer une nouvelle version de son site internet. Son but ? Faciliter la prospection commerciale grâce à une mise en relation des contacts de façon collaborative. Avec aujourd'hui 10 000 utilisateurs, Swabbl compte bien se développer en 2016, pour atteindre les 100 000 membres.

Après avoir lancé une version béta, une V1 puis une V2, Swabbl entame une nouvelle étape dans son développement avec le lancement de son nouveau site internet. Différent tant dans l'usage que dans l'ergonomie.

"Un tournant important dans le positionnement produit", selon Christophe Giraud et Morgan Bancel, fondateurs de Swabbl.

Cette startup, lancée en 2014, s'est donnée pour objectif d'aider ses utilisateurs à répondre à une problématique: celle de la prospection commerciale, "un sujet d'importance pour toute entreprise qui souhaite se développer", souligne Christophe Giraud. Pour lui, "les anciens outils tels que les fichiers d'appel marchent beaucoup moins bien" et les réseaux sociaux à caractère professionnel, comme Linkedin, "répondent davantage à des problématiques de visibilité et de recrutement que de business."

Le but de Swabbl ? "Rendre la prospection cool et efficace", indique Christophe Giraud. Une philosophie qui se retrouve jusque dans les mugs sur lesquels est inscrit le hashtag #iamacoolseller.

Chasser en meute

Afin de faciliter la mise en relation, Swabbl s'est donc doté d'une plateforme où chaque utilisateur est amené à créer sa "Business Team". Il peut ensuite inviter ses collègues de travail, les membres de son association ou même les joueurs de son club de football, si des opportunités business se présentent.

L'idée est d'échanger des contacts entre membres d'une même business team. Par exemple, si un des usagers spécifie qu'il recherche un investisseur ou un partenaire, un autre membre peut lui adresser un de ses contacts issus de son carnet d'adresses. Avec derrière, cette idée : en appelant sur recommandation, le taux de prise de rendez-vous est plus important.

"À l'heure de l'entrée dans l'ère collaborative, ce système permet de chasser en meute", souligne Christophe Giraud.

En trois mois, la startup est passée de 1 000 et 10 000 utilisateurs. Soit une croissance de 22 % par semaine. Et Christophe Giraud comme Morgan Bancel ne comptent pas s'arrêter là : ils prévoient d'atteindre les 100 000 utilisateurs d'ici à la fin de l'année, avec 20 % de la clientèle en premium. C'est là que réside "le" business model de Swabbl.

Création d'un tarif corporate

Pour l'instant, créer deux Business Team est gratuit, mais à partir de trois, le système devient payant : 5 euros par mois. Un modèle premium, qui sera amené à se développer dans les années à venir, avec par exemple en 2017 la mise en place d'un tarif corporate à destination des entreprises.

Après une première levée de fonds en octobre 2014, Swabbl s'apprête à en clôturer une seconde, qui devrait être comprise entre 1 et 1,5 million d'euros. Elle permettra le développement technique et commercial, mais aussi du service client, ou comme l'appellent Christophe Giraud et Morgan Bancel : le "Happiness center".

À horizon 2017, les deux hommes tablent sur un développement à l'international, avec 250 000 utilisateurs et un chiffre d'affaires de 4 millions d'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :