Logistique : la startup Boa concept pulvérise ses objectifs

 |   |  324  mots
Chantal Ledoux vise les 6 millions d'euros de chiffre d'affaires sur 2016.
Chantal Ledoux vise les 6 millions d'euros de chiffre d'affaires sur 2016. (Crédits : YP)
Avec son convoyeur évolutif intelligent, lconcept a enregistré une croissance de 230 % en 2015. Elle emménage dans un nouveau site et internalise l'assemblage de son convoyeur, et vise désormais l'international.

Boa Concept passe à la vitesse supérieure. La startup stéphanoise fondée en 2012 par Chantal Ledoux et Jean-Lucien Rascle vient d'inaugurer son nouveau site de 2 000 mètres carrés, installé dans les anciens locaux de l'imprimerie Loire offset Titoulet.

Cette opération va permettre à l'entreprise d'internaliser l'activité d'assemblage de son convoyeur modulaire intelligent et de disposer d'un vaste espace de stockage. Désormais, Boa concept ne sous-traitera plus que la fabrication des pièces de base et des cartes électroniques.

"Plug and carry"

En trois ans d'activité, Boa concept a séduit une dizaine d'acteurs importants de la logistique et de l'e-commerce (Oscaro, Gemo...) avec son convoyeur évolutif. Celui-ci a la particularité de s'assembler grâce à un système "plug and carry" qui permet de le monter par tronçons d'un mètre, comme un jeu de construction.

Lire aussi : Boa concept, la startup qui veut révolutionner la logistique

L'an dernier, la startup stéphanoise a notamment installé un système logistique complet pour le compte du distributeur de fournitures industrielles Orexad. Un contrat à 1,6 million d'euros. Elle a également signé des contrats avec Dépôt bingo, Mersen et Logsytech group.

Objectifs revus à la hausse

Pour son troisième exercice, Boa concept a largement dépassé ses objectifs de ventes en générant un chiffre d'affaires de 3,5 millions d'euros (pour un prévisionnel de 2,5 millions d'euros), soit une croissance de 230 % par rapport à l'exercice 2014.

Sur 2016, la directrice générale, Chantal Ledoux, a revu ses objectifs à la hausse. Elle vise les 6 millions d'euros de ventes contre 4,5 millions d'euros initialement prévus dans le business plan. D'ici la fin de l'année, devrait compter une vingtaine de salariés, contre une dizaine actuellement.

International

Pour élargir l'horizon, les dirigeants de Boa concept ont lancé un plan de développement à l'international. Les premiers marchés ciblés sont européens : Benelux, Allemagne, Espagne. Un premier contrat a d'ores et déjà été signé outre-Rhin.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/06/2016 à 12:09 :
Un bon produit ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :