Thierry Alvergnat quitte la direction du Clust'R Numérique

 |   |  473  mots
(Crédits : DR)
Le 30 novembre, Thierry Alvergnat quittera ses fonctions de directeur du Clust'R Numérique qui rassemble et fédère les acteurs de la filière numérique en Auvergne Rhône-Alpes. À quelques mois de la fusion prévue pour début 2017 entre la structure qu'il dirige jusqu'alors et le cluster ligérien Numélink.

C'est une petite surprise dans l'écosystème numérique régional. Thierry Alvergnat quittera le 30 novembre ses fonctions de directeur général du Clust'R Numérique, une structure réunissant les acteurs de la filière du numérique (en particulier du logiciel) en Auvergne Rhône-Alpes, afin  "de prendre du recul et d'évoluer vers d'autres opportunités", souligne-t-il.

Un départ qui prend effet à la veille de la composition de la nouvelle structure issue de la fusion entre le Clust'R Numérique et Numélink à Saint-Etienne.

"Je pars en très bonne entente avec le conseil d'administration et Jean-Michel Bérard, le président", prévient-il.

De la création d'entreprise à un autre poste de responsabilité, Thierry Alvergnat assure avoir de "nombreuses idées".

Un nouveau DG dès mars 2017

Il quitte le Clust'R après que ce dernier ait reçu le niveau argent du label européen "Cluster Management Excellence". "Le seul cluster français toutes thématiques confondues à obtenir ce niveau", rappelle le dirigeant.

"Je clos ainsi un volet de son histoire et laisse écrire une nouvelle page à la personne qui me succédera", commente-t-il, assurant vouloir rester impliqué dans l'écosystème.

Une fiche de poste est actuellement en rédaction, et devrait être publiée en début d'année 2017, avant le choix définitif du nouveau directeur général de l'ensemble réunifié prévu autour de février-mars 2017.

Depuis huit ans, Thierry Alvergnat est engagé dans l'écosystème numérique régional d'abord en fondant en 2008, l'association Cluster Edit, qui réunissait les entreprises régionales du secteur logiciel, et qu'il présidait. Association dont il prendra la direction à partir de 2012 après avoir quitté celle d'Akuiteo, éditeur d'ERP, employant 20 personnes.

Fusion des deux structures

Devenu l'année dernière le Clust'R Numérique après à sa fusion avec le Grenoblois Grilog, il dirigera dès lors le cluster. Sous sa direction, et entourée d'une équipe de cinq personnes, la structure se développera et deviendra l'animateur de la French Tech sur l'ensemble du territoire. Le cluster relancera par ailleurs son observatoire de la filière et créera l'événement Digital Summ'R.

Aujourd'hui, le Clust'R Numérique, c'est 306 entreprises pesant plus de 50 % du poids économique de la filière numérique de la grande région. Après la fusion, le nouvel ensemble rassemblera plus de 600 adhérents. L'architecture de ce nouveau cluster est en cours d'élaboration, ainsi que sa direction. Après le départ du directeur général de Numélink, Armand Lulka, début septembre, et donc celui acté de Thierry Alvergnat au sein du Clust'R Numérique, une nouvelle page s'ouvrira pour cette future structure qui ambitionne de devenir l'un des clusters européens de référence dans son domaine.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :