Visiativ voit s’approcher son introduction sur Alternext

Le siège de Visiativ à Charbonnières
Le siège de Visiativ à Charbonnières
Marie-Annick Depagneux  |   -  431  mots
Ce concepteur lyonnais de solutions informatiques accélérant la transformation numérique des entreprises veut renforcer ses moyens pour poursuivre son développement. Il vise 75 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2016.

L'informaticien Visiativ a accompli la première étape en vue de sa mise en Bourse, avec l'enregistrement de son document de base. Son introduction sur Alternext devrait, en toute logique, se concrétiser dans le courant du premier semestre 2014.

A ce stade les modalités ne sont pas connues mais l'opération se fera par une augmentation de capital. «Nous avons connu trois belles années de croissance. Nous voulons rester dans cette dynamique en l'accélérant », confie Laurent Fiard, Pdg de ce groupe, basé à Charbonnières, Rhône. Revendiquant 9000 Tpe, Pme et Eti, clientes, il a publié 49,2 millions d'euros de chiffre d'affaires et 2,3 millions de résultat d'exploitation en 2013. Il pense atteindre 75 millions d'euros de revenus consolidés, en 2016.

Intégrateur de Dassault Systèmes

Des ambitions nourries par le positionnement de Visiativ sur le marché porteur de la transformation numérique des entreprises et appelé à croitre de 11,2 % ces trois prochaines années, selon les analyses. De façon historique, l'informaticien distribue et intègre des solutions - il est, en particulier, le premier intégrateur d'une offre de Dassault Systèmes dans la conception 3D- et ce métier a assuré 77 % de ses ventes, l'an dernier.

Son pôle édition de logiciels, 23 % de ses recettes, a progressé, lui, de 21 % en moyenne annuelle sur 2012 et 2013. L'industrie des logiciels est également en forme comme le montre l'étude « Truffle 100 » relevant une hausse de 13,5 % du marché hexagonal, en 2012, estimé à 5,9 milliards d'euros. Le document de base souligne que Visiativ a la taille nécessaire pour participer à la concentration de ce secteur comptant plus de 3000 acteurs. D'autant que l'affaire est experte dans les acquisitions ayant réussi à acheter, à ce jour, dix sociétés ou fonds de commerce.

L'Allemagne dans le viseur

Autre levier de performance : labellisé« entreprise innovante » par Bpifrance, Visiativ dispose d'une force de frappe de 44 salariés affectés à la R & D, soit 13 % des effectifs globaux (330 collaborateurs). Une de ses filiales marocaines est en mesure de travailler sur les prototypages rapides de nouvelles innovations. Le groupe, présent aussi en Suisse, lorgne l'Allemagne. Depuis 2000 il a procédé à trois levées d'argent pour 7,5 millions d'euros.

A ce jour, les familles des deux fondateurs (Laurent Fiard et Christian Donzel) détiennent 45,5 % des actions, les cadres et salariés 15,2 %, les sociétés d'investissement 34,9 % et le solde de 4,55 % par les business angels et personnes physiques. D'abord connue sous le nom de AGS, puis de Axemble jusqu'en 2009, la société prend son origine en 1987 sous forme de filiale française d'un groupe helvétique qui deviendra indépendante dix ans plus tard.

Réagir