GE Hydro Grenoble : Montebourg brandit le risque de "poursuites pénales"

 |   |  345  mots
Image d'illustration
Image d'illustration (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)
L'ancien ministre de l'Industrie s'est rendu mardi au chevet des salariés de GE Hydro/Alstom de Grenoble, où 345 emplois sont menacés. La tension au sein de l'entreprise était vive, ce mercredi.

Pour lire cet article en accès libre, profitez de notre offre d'essai d'un mois gratuit http://bit.ly/ActeursFullAccess.

Alors que 345 des 800 emplois du site grenoblois de turbines...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :