Startups et grands comptes : enquête sur un mariage de raison

 |   |  2646  mots
(Crédits : Chereau pour Raise et Bain Compagny)
Face au bouleversement de tous les secteurs économiques, les grandes entreprises ne peuvent plus faire preuve d'inertie ni « d'égocentrisme » dans leur politique d'innovation, au risque de mourir. Pour se réinventer, l'agilité des startups, leurs innovations de services ou de produits, sont parfois vues comme des remèdes efficaces sur le court terme, permettant de renforcer leur métier traditionnel et aussi d'anticiper les ruptures à venir. Un changement de paradigme, encore lent à se diffuser au sein du Cac 40, malgré une accélération récente, et qui nécessite des bouleversements organisationnels internes majeurs, non sans résistance. Le prix de la survie ?

Une scène symptomatique s'est déroulée voici quelques mois au sein d'un grand groupe français. Le directeur de l'innovation, dont le bureau jouxte celui du PDG, a installé une horloge un peu...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :