Kem One : des comptes redressés et de nouveaux investissements

 |   |  931  mots
Alain de Krassny, à la tête de Kem One.
Alain de Krassny, à la tête de Kem One. (Crédits : Laurent Cerino/ADE)
Trois ans après avoir repris Kem One, troisième producteur européen de PVC, Alain de Krassny annonce des bénéfices (14 millions d'euros) pour 2016, ce qui n'était pas arrivé depuis des années. L'industriel prévoit encore d'importants investissements pour les trois années à venir pour gagner en compétitivité et en fiabilité.

C'était l'investissement crucial du chlorochimiste Kem One SAS, basé à Lyon, après sa reprise en décembre 2013. La nouvelle salle d'électrolyse* de Lavera dans les Bouches-du-Rhône - un budget de...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :