L'usine historique Veninov ferme ses portes

 |   |  302  mots
(Crédits : DR)
L'usine historique Veninov, fondée en 1874, a dû arrêter son activité le 10 novembre.

Créée en 1874, l'usine Veninov a définitivement fermée ses portes. Une décision prise après plusieurs années de difficulté et de mobilisation politique pour cette entreprise spécialisée dans la fabrication de toile cirée et installée

"L'entreprise Veninov vient à nouveau de licencier tous les salariés et de fermer ses portes le 10 novembre 2016", a déploré dans un communiqué la CGT.

Au total, treize personnes travaillaient encore dans la plus vieille entreprise de la commune sauvée il y a quatre ans à l'issue d'une intense mobilisation politique.

Avec l'appui des pouvoirs publics, l'entreprise vénissiane - connue à travers ses marques Venilia et Bulgom - avait été rachetée en mai 2012 par le groupe autrichien Windhager, après avoir été placée en liquidation judiciaire.

Situation "aussi incompréhensible qu'inacceptable"

Après un long conflit social, le repreneur et les salariés avaient signé un texte sur les conditions du redémarrage de l'activité, sous l'égide de la préfecture du Rhône.

Le projet de Windhager prévoyait l'embauche en CDI à temps partiel de 20 personnes, dont au moins 17 parmi les 87 anciens salariés de Veninov. Il était ensuite prévu de porter progressivement les effectifs à 50 personnes en septembre 2014.

Mais la production n'avait pas repris en dépit des injonctions du tribunal de commerce de Nanterre demandant au repreneur de "respecter ses engagements".

Le 10 octobre, la maire communiste de Vénissieux, Michèle Picard, s'était émue de la menace de fermeture de la société dans une lettre adressée au préfet de région, Michel Delpuech.

L'édile avait jugé cette situation "aussi incompréhensible qu'inacceptable", au vu de l'investissement consenti par l'État, la région et la métropole pour maintenir l'activité de cette société emblématique.

 (avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :