Porcher Industries officialise l'achat de Cordtech

 |   |  288  mots
Cette emplette, la première réalisée en France par Porcher Industries depuis 1989, accroît le poids du groupe textile dans l'univers de l'automobile, un secteur en croissance qui assure le 1/3 de son chiffre d'affaires consolidé (305 millions en 2015).
Cette emplette, la première réalisée en France par Porcher Industries depuis 1989, accroît le poids du groupe textile dans l'univers de l'automobile, un secteur en croissance qui assure le 1/3 de son chiffre d'affaires consolidé (305 millions en 2015). (Crédits : Laurent Cerino/ADE)
Porcher Industries, propriété du fonds londonien Warwick Capital Partners, a acquis Cordtech International. Le groupe spécialisé dans les textiles techniques et les composites se dit prêt à saisir d'autres opportunités en France ou ailleurs dans le monde.

Porcher Industries annonce avoir finalisé l'achat de Cordtech International à Saint Julien-en-Saint-Alban, en Ardèche. Cette opération dont le montant n'est pas dévoilé à la demande du vendeur (le holding parisien Renaud Delaage Conseils) est financée sur les fonds propres de l'industriel isérois basé à Badinières.

Cordtech qui emploie 72 salariés dans la transformation et le traitement de fils techniques pour l'automobile consolide la position mondiale de son acquéreur dans les renforts de courroie.

Regroupement des deux sites ?

Cordtech International est situé à 10 kilomètres de l'usine Porcher de la Voulte, également dans l'Ardèche, et exerçant des activités proches tout en étant sur des marchés complémentaires avec certains clients communes.

"Idéalement j'aimerais que les deux sites se regroupent tout en préservant l'emploi", assure André Genton, président du directoire à Acteurs de l'économie-La Tribune.

Lire aussi : Porcher Industries en passe de s'offrir Cordtech

Cette emplette, la première réalisée en France par Porcher Industries depuis 1989, accroît le poids du groupe textile dans l'univers de l'automobile, un secteur en croissance qui assure le 1/3 de son chiffre d'affaires consolidé (305 millions en 2015).

La firme fabrique ainsi des airbags, des pièces composites, des éléments de frein ou encore des disques de freins pour la formule 1 dans ses usines en France, Etats-Unis, Chine et Brésil.

Cinquante recrutements

Porcher Industries, ancienne entreprise familiale, est passé sous le contrôle du fonds Warwick Capital Partners le 3 juin dernier. Elle emploie 2 000 collaborateurs dans le monde dont 700 dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.

"Nous cherchons à recruter une cinquantaine de personnes dans le marketing, les achats, le commercial", lance André Genton.

De même le dirigeant se dit à l'affût d'opportunités à saisir.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :