Armor-Lux acquiert la marque Karting

 |   |  385  mots
(Crédits : Armor Lux)
Le groupe textile breton connu pour ses marinières reprend la marque grenobloise qui tire sa réputation de son savoir faire dans les pantalons haut de gamme. Des synergies vont être recherchées.

Article mis à jour le 10 novembre à 17h30

La marque "Karting", pionnière des pantalons extensibles ayant eu pour égérie B.B, entre dans le giron de la Bonneterie d'Armor. Le groupe textile breton, battant pavillon sous la marque Armor-Lux, acquiert la griffe grenobloise, les collections de la saison prochaine, les dessins et les deux boutiques de Paris et Amiens.

Cette offre, d'un montant de l'ordre de 500.000 euros, a été validée par une ordonnance du juge commissaire du tribunal de commerce de Grenoble, ce jeudi.

Une solution dans la durée

La société Karting dont la liquidation judiciaire a été prononcée le 18 octobre dernier employait encore à l'époque 28 collaborateurs. L'entreprise bretonne ne réembaucherait aucun des salariés.

"Armor-Lux est une maison sérieuse attachée partiellement à une tradition du made in France et travaillant aussi pour les marchés publics. Cette solution de reprise s'inscrit dans la durée et pérennisera une belle marque rhônalpine", commente Pierre-Jacques Brivet, directeur de Mode à Lyon.

Karting

Le marque Karting est connue depuis des décennies pour ses pantalons extensibles en maille patte "d'eph"

Vêtements d'image

La Bonneterie d'Armor fondée en 1938 par Walter Hubacher, un Suisse, a été achetée en 1994 par Jean-Guy Le Floch (PDG) et Michel Gueguen, deux anciens cadres du groupe Bolloré.

Ensemble ils ont fortement relancé la marque Armor-Lux connue pour ses marinières bleu et blanc érigées en symbole du "fait en France" par Arnaud Montebourg, quand il était ministre du Redressement productif.

L'industriel, contrôlé par Armor Finances, s'est également imposé en tant que spécialiste des vêtements professionnels encore appelés vêtements d'image. De 18 millions d'euros en 1993 le chiffre d'affaires consolidé atteint 90 millions d'euros et l'entreprise emploie 550 collaborateurs.

Synergies entre les deux marques

« Karting est une marque référence dans l'histoire de la mode française. Elle véhicule des valeurs de qualité et d'authenticité très proches des nôtres", commente Jean-Guy Le Floch dans un communiqué. "Elle bénéficie aussi d'un savoir-faire exceptionnel dans la création de pantalons haut de gamme. Je suis convaincu qu'elle va nous permettre de renforcer notre offre et de toucher une nouvelle clientèle féminine. Enfin, Michel Haudost, président de Karting, va nous accompagner pour trouver des synergies entre les marques ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :