Renault Trucks : le tribunal administratif annule le PSE

 |   |  650  mots
La mobilisation des salariés lors du 2e PSE de Renault Trucks, en 2015.
La mobilisation des salariés lors du 2e PSE de Renault Trucks, en 2015. (Crédits : Laurent Cérino/ADE)
Le 3e plan social de Renault Trucks Lyon, qui devait engendrer la suppression de 157 postes dans la division informatique, a été annulé par le tribunal administratif de Lyon, ce mardi 31 mai. Une victoire symbolique pour les salariés et le syndicat CFE-CGC (majoritaire), dans un contexte de mobilisation contre la loi travail.

Article publié le 31/05/2016 à 11:49. Actualisé à 16:57

Le tribunal administratif de Lyon a invalidé le 3e plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) de Renault Trucks, ce mardi 31 mai. Ce nouveau plan...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/05/2016 à 17:31 :
Il est peu pertinent que des syndicats empêchent une entreprise de se restructurer alors que l'intérêt national s'en trouverait par la suite renforcée. Volvo veut abandonner ce site dans de bonnes conditions et des industriels français veulent le reprendre de même avec une partie des commandes en cours et à la clé la relance de l'industrie française de ce segment. Les combats d'arrière garde n'arrangent rien.
Réponse de le 31/05/2016 à 20:12 :
Les syndicats font leur boulot, mais la loi est beaucoup trop directive, ne laissant au juge aucune marge de décision et d'appréciation de la situation réelle de l'entreprise et de l'intérêt national.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :