Laser : Fibercryst a finalisé sa troisième levée de fonds

 |   |  278  mots
(Crédits : Source : Facebook / Marc Zuckerberg)
La jeune société lyonnaise Fibercryst vient de collecter 1 million d'euros supplémentaire auprès de ses actionnaires historiques. Cet argent est destiné à financer le lancement de la production et de la commercialisation de ses deux premiers lasers en propre.

Le laser industriel fait l'actualité à Lyon. Le premier salon français spécialisé, « Espace laser » se tient au Double mixte sur le campus scientifique de la Doua, ce mercredi et jeudi. De son côté, Fibercryst SAS, jeune société fondée en 2003, et un des participants à la manifestation, annonce avoir finalisé une troisième levée de fonds de 1 million d'euros auprès de ses nombreux actionnaires privés historiques et fidèles. En 2014, elle avait procédé à une augmentation de capital de 0,8 million d'euros complétée par un prêt de 0,6 million d'euros de Bpifrance.

Deux premiers lasers

« L'argent collecté l'an dernier était destiné à développer nos deux premiers lasers de haute puissance en propre. Cette fois-ci il s'agit de financer leur production ainsi que leur commercialisation », commente Daniel Guillot, nommé en juin dernier président de l'entreprise de Décines, dans la banlieue lyonnaise. La fabrication de ces deux premiers produits, baptisés PICO et FEMTO, a commencé. Ils utilisent une technologie à fibres monocristallines, (concurrente des fibres à silice) qualifiée de « plus simple » et présentant « un rapport performance/prix intéressant ».

Recrutements

De fabricant de modules pour laser, Fibercryst devient fabricant de systèmes complets pour l'industrie et le militaire. Pour ce faire, elle s'est réorganisée et des fonctions jusque là confiées à des prestataires ont été rapatriées en interne. L'équipe composée aujourd'hui de 13 personnes (+ 3 intervenants extérieurs) va s'étoffer de deux ingénieurs supplémentaires, dans un premier temps. La société a publié 334.500 euros de chiffre d'affaires, en 2014. En fonction du rythme de ventes de ses lasers, elle pourrait envisager une nouvelle collecte de cash.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :