Les guitares Custom 77 tentent de rebondir

 |   |  374  mots
Custom 77 a reçu la médaille d'or au concours A'Design award 2015 pour son modèle Blackout.
Custom 77 a reçu la médaille d'or au concours A'Design award 2015 pour son modèle Blackout. (Crédits : DR)
Lâchée par sa banque, la marque lyonnaise de guitares a du se restructurer pour survivre. Elle cherche désormais des distributeurs à l'international.

En quelques mois, Custom 77 a du revoir ses ambitions sérieusement à la baisse. La marque lyonnaise de guitares, fondée en 2007 par deux passionnés, a vu son envol entravé par un manque de soutien financier. « Nous avions besoin de 50 000 euros pour financer nos stocks et continuer à nous développer, explique Jean-Baptiste Debiais. Nous sommes allés voir BPI qui acceptait de se porter caution à hauteur de 60 % du prêt. De notre côté, nous nous portions caution pour les 40 % restants. Mais la banque a finalement refusé. » Custom 77 a donc fermé sa boutique lyonnaise et du se séparer de ses trois salariés en février dernier. Afin d'éponger sa dette, elle a également vendu son stock à prix réduit : 500 guitares sont ainsi parties en l'espace de dix jours.

La liquidation évitée

Mais la marque ne disparaît pas pour autant. Les deux associés, Jean-Baptiste Debiais et Jérôme Rabetaud, ont évité la liquidation de l'entreprise afin de conserver les dessins et marques qu'ils ont créés. Après quelques semaines de stand-by, ils relancent leur affaire avec une voilure réduite. « Nous n'allons pas chercher à nous développer en volume en France, souligne Jean-Baptiste Debiais. Nous ne voulons plus prendre le risque d'être dépendants de ce seul marché. Notre objectif est de trouver des distributeurs à l'étranger. » Des discussions sont en cours de longue date avec des acteurs japonais et anglais.

Une campagne de crowdfunding

Les deux associés tablent désormais sur la vente annuelle de 300 guitares par an (contre 700 ces dernières années), uniquement sur le web. Ils misent en revanche davantage sur leur partenariat avec le géant Amazon, qui a référencé la totalité du catalogue de la marque et passe régulièrement commande de guitares. Des stocks seront à nouveau disponibles courant juillet. Les modèles conçus par Custom 77 sont fabriqués en Corée.

Pour aider à relancer son activité, Custom 77 a lancé une campagne de crowdfunding qui a déjà dépassé l'objectif fixé à 9 000 euros. « L'objectif est de faire des préventes pour faire rentrer de la trésorerie », note Jean-Baptiste Debiais. En novembre dernier, la marque avait déjà levé 27 000 euros grâce au financement participatif.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/05/2015 à 17:32 :
On vous soutient à fond les gars, continuez vos guitares en valent largement le coup!
Le meilleur est à venir.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :