Le parc Blandan sur l'air parisien de la Bellevilloise

 |   |  643  mots
(Crédits : DR)
Le château et le magasin d'armes du parc Sergent Blandan vont être transformés en espaces de détente, restauration et hébergement. L'exploitation a été confiée à la salle multiculturelle parisienne La Bellevilloise.

La Métropole vient de dévoiler le lauréat de l'appel à projets visant à reconvertir le Château de la Motte et le magasin d'armes du parc Sergent Blandan (Lyon 7e) en espace d'hébergement et de restauration. C'est un montage singulier qui au final a fait la différence.

Porté par un groupement associant Carré d'Or Promotion et 1850 Invest pour la maitrise d'ouvrage, les architectes Lyonnais Alep et Clément Vergely pour la maitrise d'œuvre et la Bellevilloise pour l'exploitation, ce trio est coordonné par Urban Project, artisan du rapprochement des différents partenaires.

"Nous avons souhaité avoir une démarche globale en travaillant sur les deux bâtiments. Avec ce projet, ce parc devrait devenir un véritable lieu de destination à l'échelle de la Métropole", promet Michel le Faou, vice-président de la Métropole en charge de l'urbanisme.

Culture et événements au programme

A la clé, pour le château, la promesse d'un concept alliant culture, événements, mais aussi restauration soignée, hébergement et espaces de détente autour d'un bar à vin et à cocktail. Un modèle largement inspiré de celui de la Belleviloise à Paris.

"C'est l'idée du lieu de vie qui nous anime. Nous n'allons pas créer un espace autour de plusieurs salles justes pratiques, nous allons organiser des endroits où l'on aura envie de se détendre et de se poser. Ces espaces auront donc des programmations régulières et une vocation évènementielle", décrit l'équipe de la Bellevilloise.

Une équipe en charge de la programmation culturelle devrait être recrutée pour animer ces espaces. L'offre de restauration sera quant à elle séquencée entre un restaurant décliné en tables "semi gastronomique" ; et plus classiques et un  îlot dit "épicurien" accueillant de la restauration plus rapide.

Entre hôtel et auberge de jeunesse

Le projet intègre également l'aménagement d'un hôtel dans l'ancien magasin d'armes. Là encore, l'originalité à primé. Cet établissement d'environ quarante chambres, baptisé "Hostel" sera à mi-chemin entre l'hôtel et l'auberge de jeunesse puisqu'il mêlera chambres collectives et individuelles.

"Nous ne déléguerons pas la gestion de l'Hostel à un groupe hôtelier, nous le prendrons en charge en direct", précise l'équipe de la Belleviloise.

Pour faire le lien entre ces deux bâtiments, le projet prévoit la construction d'un "abri". Cet espace qui abritera un parking en sous-sol, sera dédié à l'accueil d'activités évènementielles.

Un budget à préciser

Pour mener à bien ce projet, les partenaires du projet prévoient de mobiliser de l'ordre de 15 millions pour les opérations de construction financées par le groupe Carré d'Or Immobilier, investisseur et promoteur de l'opération. Quelque 5 millions seront aussi nécessaires pour l'aménagement des différents espaces.

Un budget qu'il faudra probablement affiner, au fil de l'avancée du projet. Une certitude est toutefois acquise, la Métropole reste propriétaire des bâtiments qu'elle met à disposition du groupement à travers un bail de 60 ans. Les autorisations d'urbanismes sont annoncées pour début 2018. Les travaux devraient donc débuter dans la foulée pour permettre à cette nouvelle destination culinaire, culturelle et festive d'ouvrir fin 2019.

De nouveaux aménagements dans le parc

En marge de ce projet, l'aménagement du Parc Blandan se poursuit.

"Nous lançons les travaux d'aménagement de la résidence étudiante qui comptera 200 chambres et ouvrira à la rentrée 2017. Nous venons par ailleurs de lancer de nouveaux appels à projets pour plusieurs bâtiments dont la vocation sera l'accueil d'activités en lien avec la santé et le sport", explique Michel Le Faou.

Une crèche devrait aussi voir le jour dans l'un des bâtiments encore inoccupés du parc Blandan. Enfin, les derniers travaux permettant notamment de boucler le cheminement sur les pourtours du parc sont aussi programmés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/06/2016 à 19:50 :
et pour les enfants ? toujours plus de jeux et de pelouses où jouer ??? ou toujours moins ??

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :